Des élus de gauche dont Claude Bartolone rappellent la baisse des forces de sécurité sous Nicolas Sarkozy

Publié à 18h33, le 15 novembre 2015 , Modifié à 19h00, le 15 novembre 2015

Des élus de gauche dont Claude Bartolone rappellent la baisse des forces de sécurité sous Nicolas Sarkozy
© Jean-Philippe Ksiazek et Eric Feferberg /AFP

Avant l'intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1 à 20h ce 15 novembre pour présenter ses propositions en matière de renforcement de la sécurité, la gauche fait quelques rappels. Des rappels sur la politique menée par l'ex-président de la République.

Interrogé sur RTL à la mi-journée, Claude Bartolone, président (PS) de l'Assemblée nationale, revient sans citer son nom sur le bilan du prédécesseur de François Hollande :  

"

Nous avons arrêté de diminuer les effectifs de police, de gendarmerie. Heureusement grâce aux décisions qui ont été prises par le président de la République et les différents gouvernements qui se sont succédé depuis 2012, on a arrêté avec cette politique absurde... Vous croyez que d'un seul coup vous allez remplacer 17 000 policiers et gendarmes qui ont été supprimés ? Heureusement, la diminution des effectifs des forces de sécurité a été arrêtée.

"

Et de conclure en ajoutant que le meilleur moyen d'assurer la sécurité des Français, c'est de "ne pas affaiblir les effectifs de sécurité".  

Yann Galut, député PS du Cher, rappelle lu iaussi en fin de journée, sur Twitter : 

Des petits rappels préventifs. Nicolas Sarkozy a, en effet, demandé à la sortie de sa rencontre avec François Hollande dimanche matin "des modifications drastiques de notre politique de sécurité", annonçant de prochaines propositions qu'il devrait décliner ce dimanche soir. La baisse de ces effectifs de police et de gendarmerie est une épine dans le pied de l'opposition. Certains ténors le reconnaissent. Comme Geoffroy Didier, conseiller régional, leader de la Droite forte :

Du rab sur le Lab

PlusPlus