Croissance meilleure que prévu : le gouvernement ne veut pas crier victoire, mais...

Publié à 08h17, le 14 février 2014 , Modifié à 11h34, le 14 février 2014

Croissance meilleure que prévu : le gouvernement ne veut pas crier victoire, mais...

Bonne nouvelle pour le gouvernement : l’INSEE vient d’annoncer que la croissance économique en France en 2013 était plus haute qu’attendue avec 0,3%. Mais ne comptez pas sur les ministres invités des matinales de ce vendredi pour faire du triomphalisme. Du moins, en apparence.

Ainsi, Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des finances, a assuré ne pas se contenter de ces résultats. "Je veux être honnête. 0,3%, personne ne peut s’en satisfaire", explique-t-il ce vendredi 14 février sur France 2, souhaitant "faire plus, faire mieux".

Voilà pour le discours officiel. Car, parallèlement, le patron de Bercy n’hésite pas à se féliciter haut et fort que l’économie française soit "sortie de la récession". "Ce n’est pas suffisant mais cela montre la force de notre économie", se réjouit, résolument positif, Pierre Moscovici qui insiste sur le fait que "l’image d’une France malade n’est pas exacte".

S’il n’est "pas dans l’euphorie", Pierre Moscovici affiche, comme Alain Vidalies, une mine réjouie. Même son de cloche donc chez le ministre des relations avec le Parlement, invité sur RTL ce vendredi. "C’est encourageant", concède-t-il avant de minimiser à son tour ces chiffres.

0,3% de croissance en 2013. C’est mieux que prévu mais il n’y a pas de quoi crier victoire.

L'Insee prévoyait en décembre une croissance moyenne du produit intérieur brut sur l'an dernier de 0,2% mais elle a revu en hausse l'évolution du PIB aux premier et troisième trimestres, d'une contraction de 0,1% à une stagnation. Le gouvernement prévoyait quant à lui une croissance d'ensemble de 0,1%.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus