Delphine Batho conseille à Ségolène Royal de "tirer des leçons" de ses échecs et de ne pas "tirer contre son camp"

Publié à 09h34, le 02 juillet 2013 , Modifié à 09h49, le 02 juillet 2013

Delphine Batho conseille à Ségolène Royal de "tirer des leçons" de ses échecs et de ne pas "tirer contre son camp"
Delphine Batho et Ségolène Royal (montage Le Lab via Maxppp)

Je ne veux pas tirer sur l'ambulance mais ... - Invitée de RTL ce 2 juillet, Delphine Batho est arrivée avec plusieurs flèches. Après la première, décochée contre l'exécutif et le "mauvais budget" alloué à son ministère en 2014, la ministre a visé Ségolène Royal, dont elle a longtemps été la première lieutenante.

Il faut dire qu'un mois plus tôt, dans l'émission C Politique, l'ancienne candidate à la présidentielle a accusé Delphine Batho de ne pas croire en l'écologie :

La voiture électrique, ça ne se vend pas, malheureusement. Même les administrations ne se sont pas équipées, même le ministère de l'Ecologie n'a pas acheté de véhicule électrique.

C'est dramatique de ne pas croire à la mutation écologique.

Fin juin, L'Express a relayé dans un "exclusif" la mauvaise entente entre les deux femmes, un conseiller expliquant que la présidente de région "refuse d'assister à des inaugurations en Poitou-Charentes si Batho vient, et réciproquement".

Jusqu'ici, la ministre n'avait jamais répondu. Elle se rattrape sur RTL ce mardi sur l'air du "je ne voulais pas tirer sur l'ambulance", puis souligne les "nombreux échecs" de Ségolène Royal, lui conseille de "tirer des leçons" de ses échecs et de ne pas "tirer contre son camp"  :

Honnêtement je n’ai pas voulu répondre pour la raison suivante : Ségolène Royal souffre, après un certain nombre d’échecs difficiles.

Mais la limite de cette souffrance c’est que l’individu ne doit pas l’emporter sur le collectif.

La gauche est un combat collectif. Et une des leçons qu’il faut retenir des échecs que je rappelais, c’est qu’on ne réussit pas en tirant contre son camp.

Sur le fond, Delphine Batho précise également que, contrairement à ce qu'affirme Ségolène Royal, il y a "plusieurs voitures électriques au ministère de l'Ecologie" et déroule :

J'ai augmenté le bonus pour l’achat de voitures électriques de 40%, j'ai permis le financement de mille bornes de voitures électriques en Poitou-Charentes ... Je pense qu’elle le sait !

Du rab sur le Lab

PlusPlus