Rachida Dati assigne Dominique Desseigne, patron de Barrière, pour reconnaissance de paternité

Publié à 09h15, le 02 octobre 2012 , Modifié à 12h48, le 02 octobre 2012

Rachida Dati assigne Dominique Desseigne, patron de Barrière, pour reconnaissance de paternité
Rachida Dati, photo MaxPPP

"Rachida Dati a assigné Dominique Desseigne, le P-DG du groupe de casinos et hôtels Lucien Barrière, devant un tribunal civil hors de Paris pour "reconnaissance de paternité", écrit Le Point, sur son site internet, ce mardi 2 octobre.

"Une information confirmée par Dominique Desseigne lui-même", assure le Point.fr, qui indique toutefois que Rachida a, elle, démenti l'information.

Edit: Rachida Dati a diffusé, vers 12h30, ce mardi, un communiqué de presse très énervé, notamment accessible sur sa page Facebook.

Elle y dénonce le harcèlement des journalistes "à l'affût d'un ragot ou de détails inappropriés", et assure être "plus particulièrement déçue que des femmes journalistes se prêtent également à ces pratiques malsaines d'intrusion par la force dans la vie intime d'une petite fille de trois ans et demi".

La maire du 7è arrondissement et parlementaire européenne ne s'y exprime pas sur la réalité de la procédure engagée contre Dominique Desseigne.

Dans un article publié par Paris Match en janvier 2009, Dominique Desseigne revenait sur les rumeurs lui prêtant une "aventure éclair avec Rachida Dati".

Cité par Paris Match, il jugeait Rachida Dati "belle, intelligente et vive" ; précisant : "Et mes enfants l’adorent. C’est un ministre compétent et courageux."

Interrogé sur l'identité du père de la fille de Rachida Dati, il répondait encore :  "Je ne me suis jamais permis de lui poser la question."

Même scène quelques mois plus tard, dans Libération, qui dressait le portrait de "l'hôte du président" - en sa qualité de patron du groupe Barrière, Dominique Desseigne est notamment le patron du Fouquet's, où Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire à l'élection présidentielle, le 10 mai 2007.

Libé mettait en scène le dialogue suivant :

Question du journaliste :

"Eh bien, comment dire, cela relève de la vie privée et donc vous n’êtes pas obligé d’y répondre, mais si je ne pose pas la question, on me reprochera d’avoir éludé, donc voilà : vous n’êtes pas sans savoir que des rumeurs vous attribuent la paternité de l’enfant de Rachida Dati…"

Réponse de Dominique Desseigne

"Oui, alors ce que je veux dire à ce sujet, c’est une seule chose : Rachida démarre une nouvelle vie, je suis très heureux pour elle et je lui souhaite tout le bonheur possible."

Du rab sur le Lab

PlusPlus