Droit du sol : pensant citer Montesquieu, la députée UMP Valérie Boyer fait du Jean-Marie Le Pen

Publié à 08h17, le 09 août 2013 , Modifié à 11h08, le 09 août 2013

Droit du sol : pensant citer Montesquieu, la députée UMP Valérie Boyer fait du Jean-Marie Le Pen
Capture d'écran du tweet de Valérie Boyer

Aussitôt twitté, aussitôt effacé. Le 8 août, la député UMP de Marseille Valérie Boyer a exprimé sa défiance à l'égard du droit du sol, soit le fait d'accorder la nationalité d'un pays à un enfant qui y est né, quelle que soit la nationalité de ses parents. En France, ce droit du sol s'applique lorsque l'enfant devient majeur, s'il a vécu durablement sur le territoire et s'il en fait la demande.

Pour signifier son opposition, Valérie Boyer tweete alors l'image d'une prétendue citation de Montesquieu :

"

Le droit du sol est l’absurdité qui consiste à dire qu’un cheval est une vache parce qu’il est né dans une étable.

"

Voici le tweet effacé capturé par des internautes :

[ >> A lire : les explications de Valérie Boyer sur son tweet]

Un tweet aussitôt dénoncé par Yann Galut, député PS très actif sur le réseau social, qui parle, une fois de plus, d'une "ligne buisson":

Outre le sens même de cette citation, les propos posent un second problème : Montesquieu ne les a jamais écrits. Ils sont connus sur internet pour être un "hoax", soit une fausse rumeur circulant sur le web. Plusieurs sites affirment en effet que la citation se trouve dans l'ouvrage "De l'esprit des lois". Une rapide recherche, via google books par exemple, montre qu'il n'en est rien.

En revanche, comme le font remarquer des internautes au député Yann Galut, des propos semblables ont été prononcés par un certain Jean-Marie Le Pen. C'était en septembre 2012, l'ancien président du Front national demandait la suppression du droit du sol lors d'une conférence sur l'immigration à La Baule. La vache était alors une chèvre :

"

Quand une chèvre naît dans une écurie, ce n’est pas pour cela qu’elle devient un cheval.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus