Edward Snowden s’invite dans le débat sur la réforme constitutionnelle et critique l’absentéisme des députés

Publié à 18h21, le 09 février 2016 , Modifié à 18h21, le 09 février 2016

Edward Snowden s’invite dans le débat sur la réforme constitutionnelle et critique l’absentéisme des députés
© FLORIAN DAVID / AFP

AssembléeLeaks – Opposé à la déchéance de nationalité, car fils d’apatride, le député PS Sébastien Pietrasanta a prévenu, lundi 8 février : "de très nombreux pays nous observent". Et il ne croyait pas si bien dire. Ce mardi, alors que les députés ont adopté l’article 1 constitutionnalisant l’état d’urgence dans la nuit de lundi à mardi et entament les débats autour de la décriée déchéance de nationalité, c’est Edward Snowden qui s’est invité dans ce débat sur la réforme constitutionnelle.

L’informaticien américain qui a permis la révélation de nombreuses écoutes américaines a ainsi relayé un tweet d’un journaliste du Monde rapportant le vote des parlementaires sur cet article 1, le tout accompagné d’un message en français dans le texte, extrêmement critique avec les débats parlementaires hexagonaux visant à lutter contre le terrorisme :

"

Abandonner une société libre par peur du terrorisme est le seul moyen de se laisser vaincre par celui-ci.

"

Dans son tweet, il relaye donc le détail des votes des députés sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence, soulignant malicieusement le nombre d’élus absents pour ce vote : 441.

Du rab sur le Lab

PlusPlus