Et là, le sénateur FN David Rachline estime que le CFCM a "instauré l’islam comme religion d’Etat" en France

Publié à 08h19, le 18 novembre 2015 , Modifié à 10h50, le 18 novembre 2015

Et là, le sénateur FN David Rachline estime que le CFCM a "instauré l’islam comme religion d’Etat" en France
© AFP

Depuis plus d’un siècle et la loi de 1905, la France est une République laïque où les églises sont séparées de l’Etat de droit, sauf en Alsace-Moselle avec le concordat. Mais le sénateur-maire FN de Fréjus David Rachline ne semble pas tout à fait en accord avec cela et estime qu’il existe en France "une religion d’Etat".

Invité d’Europe 1 mardi 17 novembre, l’élu du parti de Marine Le Pen a asséné, alors qu’il égrenait les erreurs de "l’UMP" (devenu depuis Les Républicains), que le Conseil français du culte musulman (CFMC) avait "instauré l’islam comme religion d’Etat". Tout simplement.

Et David Rachline d’assumer ses propos et d’ajouter :

Oui, le CFMC, c’est l’institutionnalisation de l’Islam si vous voulez.

Après les attentats meurtriers du 13 novembre, le CFCM a décidé de préparer un "appel national" diffusé et lu publiquement dans les mosquées et lieux de culte, vendredi 20 novembre.

"La création du Conseil Français du Culte Musulman à l’échelon national et de Conseils Régionaux du Culte Musulman à l’échelon régional répond au besoin prioritaire de dialogue entre les fidèles musulmans et les pouvoirs publics. Il a également pour but de faciliter le dialogue interne, entre les différentes écoles de pensée musulmane", écrit le CFCM, créé en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, sur son site internet.

Association régie par la loi de 1901 sous l’égide du ministère de l’Intérieur est donc l’interlocuteur du gouvernement sur les questions et problématiques liées à l’exercice du culte musulman.

Du rab sur le Lab

PlusPlus