François Hollande demande "la libération immédiate" de deux journalistes français disparus en Syrie

Publié à 06h40, le 07 juin 2013 , Modifié à 08h48, le 07 juin 2013

François Hollande demande "la libération immédiate" de deux journalistes français disparus en Syrie
François Hollande lors de son déplacement au Japon le 6 juin 2013 (Maxppp)

En marge d'un déplacement à Tokyo ce vendredi 7 juin, François Hollande a exigé la "libération immédiate" d'un journaliste d'Europe 1 et d'un photographe portés disparus en Syrie alors qu'ils étaient en reportage à Alep.

Interrogé à ce sujet à la fin d'une conférence de presse commune au Premier ministre japonais, Shinzo Abe, François Hollande a déclaré :

"

Le contact a en effet été perdu avec ces deux journalistessans qu'on en connaisse encore exactement les conditions.

Je demande que ces journalistes soient immédiatement libérés car ils ne sont pas représentants de quelque Etat que ce soit.

Ce sont des hommes qui travaillent pour que le monde recoive des informations (...) Ils doivent être traités comme des journalistes et en aucune façon comme des éléments sur lesquels (on ferait) peser une menace pour agir au détriment d'un Etat.

"

Voici une photo de la conférence de presse prise par le journaliste du Monde Thomas Wieder, et postée sur son compte twitter :

La conférence de presse Abe Hollande, c'est maintenant twitter.com/ThomasWieder/s…

— Thomas Wieder (@ThomasWieder) 7 juin 2013

Europe 1 confirme être sans nouvelles depuis 24H de Didier François, Grand Reporter au sein de la rédaction habitué des zones sensibles et d’Edouard Elias, photographe, qui faisaient route vers Alep en Syrie. Europe 1 est en contact permanent avec les autorités qui mettent tout en œuvre pour obtenir plus d’information

Du rab sur le Lab

PlusPlus