François Hollande soigne ses relations avec la Corrèze

Publié à 17h22, le 19 janvier 2013 , Modifié à 17h22, le 19 janvier 2013

François Hollande soigne ses relations avec la Corrèze
François Hollande et Valérie Trierweiler à Tulle ce 19 janvier. (Reuters)

François Hollande est toujours proche de son département de Corrèze et il s'emploie à le montrer. Ce samedi, le chef de l'Etat était à Tulle pour présenter ses voeux aux Corréziens et rencontrer des militaires du 126ème régiment d'infanterie de Brive en partance pour le Mali.

Selon La Montagne, c'est la cinquième visite de François Hollande à Tulle depuis son accession à la présidence de la République. Cette fois, il se rend en Corrèze avec pour toile de fond le difficile contexte malien. 

Avec cette visite, il reprend le rituel de Jacques Chirac de venir présenter ses voeux au département. 

En dehors de l'actualité, qu'il a commenté, François Hollande a choisi des thématiques chères à cette région. Il a évoqué les territoires ruraux, les déserts médicaux, l'agriculture. 

Il a également parlé de la justice en critiquant la réforme de la carte judiciaire qui avait vu la fermeture du TGI de Tulle. Le chef de l'Etat a annoncé que des arbitrages doivent être rendus à ce sujet et sept villes de France pourraient voir leur TGI rouvrir, dont Tulle.

François Hollande et la Corrèze ? Une relation que le chef de l'Etat essaie de maintenir. Outre les différentes visites depuis le début de sa présidence, une "cellule Corrèze" existe à l'Elysée selon Sophie Dessus, députée du département qui a succédé au président de la République. 

En novembre, la Corrèze était l'invitée de François Hollande au Palais de l'Elysée. Quelques 150 maires du département étaient conviés lors d'une rencontre organisée par Bernard Combes, conseiller du chef de l'Etat et maire de Tulle.

Du rab sur le Lab

PlusPlus