Gilbert Collard, candidat en 2014 à contrecoeur

Publié à 11h02, le 01 mai 2013 , Modifié à 11h11, le 01 mai 2013

Gilbert Collard, candidat en 2014 à contrecoeur
Gilbert Collard et Marine Le Pen (Maxppp)

CANDIDAT À CONTRECOEUR - Gilbert Collard a toujours entretenu le mystère quant à une éventuelle candidature aux élections municipales de 2014. Imaginé au départ par Marine Le Pen comme tête de liste du Rassemblement bleu marine à Marseille, le député avait refusé, mettant en avant ses "attaches profondes d'élu du Gard" et arguant qu'il "n'obéissait à personne".

Invité de la matinale d'i>TÉLÉ ce 1er mai, l'avocat semble un peu plus docile. S'il ne parle d'aucune commune en particulier, il se voit déjà contraint à se présenter "car Marine va me le demander".

Une seule chance d'y échapper selon lui : que le non-cumul des mandats, auquel il est favorable, soit appliqué dès les prochaines élections. Il pourrait alors choisir pour seul mandat celui de député.

Lorsqu'on lui demande s'il sera candidat quelque part, Gilbert Collard répond ainsi :

"

J’attends de savoir si Monsieur Hollande va respecter ses engagements sur le non-cumul des mandats. J’espère que ça va s’appliquer tout de suite.

Si ça ne s’applique pas tout de suite, je serai obligé d’être candidat, car Marine va me le demander ... mais ça ne sera pas vraiment avec enchantement.

"

BONUS TRACK

Dans cette interview, Gilbert Collard est également revenu brièvement sur l'interview très tendue de Marine Le Pen par Anne-Sophie Lapix du dimanche 28 avril sur Canal Plus, estimant que le reportage de la chaine sur le Front national était "digne d'Avoriaz", du nom du festival international du film fantastique.

Une Anne-Sophie Lapix que Gilbert Collard a pris soin de rebaptiser pour l'occasion "Anne-Sophie La Pie". Du moins dans la prononciation.

A voir à partir de 6.35 :

Du rab sur le Lab

PlusPlus