Jean-Luc Mélenchon "condamne" une alliance Insoumis/PCF pour les élections territoriales en Corse

Publié à 06h44, le 04 septembre 2017 , Modifié à 06h44, le 04 septembre 2017

Jean-Luc Mélenchon "condamne" une alliance Insoumis/PCF pour les élections territoriales en Corse
Jean-Luc Mélenchon. © AFP

Cela fait des mois que rien ne va plus entre Jean-Luc Mélenchon et les communistes, même si ces derniers l’ont soutenu pendant la campagne présidentielle. Et cela ne semble pas prêt de s'améliorer, Jean-Luc Mélenchon allant jusqu'à sécher la fête de l'Humanité. Proches sur de nombreux points programmatiques, LFI et PCF font également groupe à part à l’Assemblée nationale. Et Jean-Luc Mélenchon ne veut pas forcément que cela change.

Dimanche 3 septembre, le député de Marseille de La France insoumise s’est fendu d’un tweet pour dénoncer et "condamner" une alliance électorale locale entre Insoumis et communistes en Corse. Alliance qu’il qualifie péjorativement de "tambouille" :

Des insoumis ont engagé une liste avec le PCF en Corse sans prendre aucun avis. Je ne soutiens pas cette initiative et condamne cette tambouille.

Jean-Luc Mélenchon semble visiblement mal accepter de ne pas avoir été consulté sur cette union électorale locale, alors qu’il a refusé de nombreuses alliances pour les élections législatives afin que LFI reste indépendant.

L’ex-candidat à la présidentielle fait là référence à la décision des sections corses du PCF et de LFI de présenter une liste commune aux élections territoriales corses de décembre. Dans un communiqué du 3 septembre, ces félons estiment ne pas avoir "considéré" comme "insurmontables" les "différences programmatiques nationales" et expliquent plancher déjà sur un programme commun. A moins que le leader de La France insoumise, par son tweet et sa réaction, ne mette à mal cette alliance. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus