Jean-Marie Le Pen réclame 50.000 euros à Brahim Zaibat pour le selfie publié avant les régionales

Publié à 16h28, le 10 janvier 2016 , Modifié à 16h33, le 10 janvier 2016

Jean-Marie Le Pen réclame 50.000 euros à Brahim Zaibat pour le selfie publié avant les régionales
© Capture d'écran du tweet de Brahim Zaibat

C'EST PAS TRES RIGOLO - Le 12 décembre dernier, la veille du second tour des élections régionales, le danseur Brahim Zaibat avait posté un selfie sur lequel Jean-Marie Le Pen apparaissait en train de dormir dans un avion. La photo, accompagnée d’un message incitant à aller voter contre le FN - arrivé en tête dans six régions au premier tour - avait été retweetée plus de 11.000 fois.

 

 

Ce tweet n’a pas du tout fait rire le fondateur du FN, qui consacre une partie de son temps libre à traîner ses détracteurs en justice. Selon Public, il réclamerait 50.000 euros à Brahim Zaibat. Le "Menhir" estime que cette publication a nui à son image et qu’elle aurait contribué pour beaucoup dans la défaite du parti, qui n’a finalement remporté aucune région.

Mais ce n’est pas tout : selon les informations de Public, Jean-Marie Le Pen demanderait à l’auteur du tweet de "publier sur ses réseaux sociaux un message" dans lequel il expliquerait qu’il "regrette son geste", et réclamerait 10.000 euros de pénalité par jour passé sans partager ce post.

Brahim Zaibat doit être convoqué devant le tribunal le 22 janvier prochain.

Du rab sur le Lab

PlusPlus