Jean-Michel Baylet dit non à la proposition de Bernard Tapie d'aider le PRG

Publié à 09h09, le 11 juillet 2013 , Modifié à 09h11, le 11 juillet 2013

Jean-Michel Baylet dit non à la proposition de Bernard Tapie d'aider le PRG
(BFM TV)

C'est non. Jean-Michel Baylet ne veut pas mener de campagnes électorales aux côtés de Bernard Tapie. L'homme d'affaires avait déclaré mercredi 10 juillet être prêt à s'impliquer, notamment à Marseille, pour faire reculer le Front national. 

Parmi ses possibles appuis, Bernard Tapie a indique que "(s)a famille politique, ce sont les radicaux", en référence au Parti radical de gauche de Jean-Michel Baylet.

"

Je lui ai demandé à Baylet, il va me dire s'il accepte que je reparte avec lui pour faire quelques campagnes, quelques marchés, quelques villes.

"

Réponse ce jeudi 11 juillet au matin du patron des radicaux : c'est non. Sur Europe 1, il n'envisage pas de voir Bernard Tapie aux côté du PRG, "pour l'instant". Jean-Michel Baylet précise qu'il pourrait revoir sa position si la justice innocentait l'homme d'affaires mis en examen. 

"

Au moment où le président prône une république exemplaire, au moment du débat sur la transparence au Parlement, ça me semble pour l'instant impossible. Si Bernard Tapie est reconnu innocent, au sens juridique du terme, par la cour d'appel, nous pourrons revoir notre position. Il faudrait en discuter.

"

Même son de cloche sur BFM TV où Jean-Michel Baylet estime que "la lutte contre le FN est une bonne chose", mais que "la présomption d'innocence n'a plus la même valeur et nous devons désormais attendre que Bernard Tapie fasse preuve de son innocence".

Du rab sur le Lab

PlusPlus