Jean-Vincent Placé : "Je ne suis pas pyromane, je suis coup de gueule"

Publié à 20h40, le 09 novembre 2012 , Modifié à 20h43, le 09 novembre 2012

Jean-Vincent Placé : "Je ne suis pas pyromane, je suis coup de gueule"
Jean-Vincent Placé (Capture d'écran)

Jean-Vincent Placé, le patron des écolos au Sénat, et auteur de la polémique du jour sur la participation d'EELV au sein du gouvernement, était invité sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus, ce vendredi 9 novembre 2012. 

Face caméras, il persiste et signe ses propos, tenus le matin même, et explique : 

"

Moi, je veux peser. Il n'y a pas que moi qui s'interroge. [...] 

C'est un ensemble d'éléments qui me laisse à penser qu'il n'y a pas de volonté forte du gouvernement d'appliquer, y compris les orientations indiquées par le chef de l'Etat au moment de la conférence environnementale. 

"

Et plutôt que pyromane, allusion à l'incendie déclenché suite à ses propos, il explique que :

"

Je suis pas pyromane, je suis surtout coup de gueule [...]

Je préfère faire comme moi, non pas pyromane, mais dire voila les problèmes [...] plutôt que de dire 'oui, oui tout va bien madame la Marquise'.

"

Vendredi 9 novembre, sur Radio Classique, le patron des écolos au Sénat a ranimé les velléités PS/EELV, en s’interrogeant sur la place des siens - Cécile Duflot et Pascal Canfin - au gouvernement : 

"

Nous nous posons la question de savoir ce que nous faisons au sein du gouvernement.

Depuis le virage post-rapport Gallois et les annonces très en faveur des entreprises sans contreparties et sans conversion écologique, je suis moi-même de plus en plus perplexe quant à cette participation gouvernementale.

"

Il avait tempéré ses propos peu après en déclarant à l'AFP : "Je n'ai jamais indiqué que nous sortirion demian du gouvernement."

A lire aussi sur Le Lab

Placé, Mamère : ces écolos qui s'interrogent sur la place des Verts au gouvernement. 

Jean-Vincent Placé sur fait bâcher sur Twitter

Départ d'EELV du gouvernement : "je ne le souhaite pas", affirme François Hollande.

Les chasseurs demandent un départ des Verts

Du rab sur le Lab

PlusPlus