L'ancien porte-parole de la Manif pour tous compare la rafle du Vel' d'Hiv' et le vote sur la recherche sur l'embryon

Publié à 21h59, le 16 juillet 2013 , Modifié à 22h01, le 16 juillet 2013

L'ancien porte-parole de la Manif pour tous compare la rafle du Vel' d'Hiv' et le vote sur la recherche sur l'embryon
(Maxppp)

OUTRANCE - Il récidive. Après avoir comparé François Hollande à Adolf Hitler pendant le débat sur le mariage homo, Xavier Bongibault fait cette fois un parallèle entre la recherche sur l'embryon, votée ce mardi à l'Assemblée nationale, et la rafle du Vel d'Hiv. 

L'ancien porte-parole de la Manif pour tous se lâche sur son compte Twitter. Après que le Parlement a définitivement adopté un texte des radicaux de gauche autorisant la recherche sur l'embryon et les cellules souches, Xavier Bongibault a fait un lien historique douteux : 

Visiblement ravi de sa comparaison, Xavier Bongibault la recycle avec les "Veilleurs debouts", ces opposants au mariage homo qui pour protester contre le vote des élus se tiennent debouts, sans bruit, séparé d'une certaine distance, notamment devant le ministère de la Justice. 

Il utilise la date anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv, plus grande arrestation de Juifs réalisée en France pendant la Seconde guerre mondiale, pour faire son rapprochement : 

[ndlr : la place Edouard Herriot se situe à proximité du Palais Bourbon] 

Celui qui a quitté la Manif pour tous pour fonder avec Frigide Barjot "l'Avenir pour tous", projet qui prolonge l'opposition suite aux débats l'opposition au mariage des homosexuels. 

Plus tôt dans la journée, Xavier Bongibault s'était déjà laissé aller à une singulière comparaison historique. Cette fois, ce n'était plus avec le IIIe Reich que le fervent opposant au mariage homo comparait la recherche sur embryon mais avec l'arme nucléaire. 

L'homme n'en est pas à sa première déclaration de ce type. Habitué aux coups d'éclats, le 13 janvier 2013, interrogé par BFM TV, il avait affirmé que François Hollande défendait la même ligne "qu'un homme que l'Allemagne a bien connu à partir de 1933". 

On nous explique en permanence que tous les homosexuels sont pour le projet de loi parce qu'ils sont homosexuels. C'est une logique choquante et homophobe de la part de ce gouvernement. C'est dire que tous les homosexuels n'ont pour seul instinct sexuel leur orientation sexuelle, c'est la ligne qui était défendue par un homme que l'Allemagne a bien connu à partir de 1933, et c'est la ligne que défend aujourd'hui François Hollande.

"Ce sont des propos emportés mais je ne reviens pas dessus", avait-il ensuite expliqué, assumant ses propos. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus