La préfecture de Moselle harcelée sur Twitter

Publié à 17h41, le 16 janvier 2013 , Modifié à 22h01, le 16 janvier 2013

La préfecture de Moselle harcelée sur Twitter
(Twitter - capture d'écran)

MAXIMUM TROLLING - Les jeunes Mosellans ont trouvé un moyen très pratique pour harceler la préfecture : Twitter.

Après l'annonce de fortes chutes de neiges dans la région, le compte de la préfecture de Moselle a été la cible d'un trolling en règle dans la journée du 16 janvier, de la part de jeunes collégiens et lycéens, qui réclamaient un arrêté... pour sécher les cours! 

Tout commence lundi 14 janvier. La préfecture fait savoir via son compte Twitter  :

Le lendemain, le community manager de la préfecture indique à un internaute qui l'interroge que "chaque transporteur scolaire prend la décision d'assumer ou pas le transport selon les conditions météo locales"

Mais cette décision ne plaît pas à tout le monde, et surtout pas aux élèves qui souhaitaient profiter de la neige pour rester chez eux.

Très vite, les questions entourant une possible fermeture des établissements scolaires, ou la suppression des transports en commun se multiplient: 

@jalbrecht_ aucun arrêté d interdiction

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) Janvier 15, 2013

@thierrylabro aucun établissement scolaire n est fermé.

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) January 15, 2013

Puis les questions se transforment peu à peu en plaintes :

Le ton monte le 15 janvier, lorsque les interlocuteurs de la préfecture constatent qu'aucun arrêté n'a encore été pris. Les réponses rapides du manager du compte à leurs sollicitations les poussent à se faire progressivement plus insistants: 

@keime_caroline ce n'est pas prévu.

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) January 15, 2013

Jusqu'à ce que le jeu de questions-réponses se transforme finalement en salves d'insultes... tandis que le community manager continue de répliquer "êtes vous sûr d'utiliser le ton adéquat?", agacé mais imperturbable : 

  

@prefetmoselle @pkopytowski azi le CM fait pas ton radin lô

— Lucie-Callixte (@luciecallixte) Janvier 16, 2013

@andream___ Est-ce le ton adéquat?

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) January 16, 2013

et se fait inflexible: 

@nicowayne3 Non, mais le ton menaçant et grossier n'est pas très efficace.... au contraire....

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) Janvier 16, 2013

Au fil de la journée, les messages de soutien ont peu à peu remplacé les insultes :

@callmecreepie :-)

— Préfet Moselle (@PrefetMoselle) Janvier 16, 2013

Les mésaventures virtuelles du préfet de Moselle ont même nourrit un tumblr, réunissant les meilleurs tweets adressés à la préfecture... dont certains ont depuis été effacés par leurs auteurs. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus