La virée berlinoise des députés français pour l’anniversaire du Traité de l’Elysée

Publié à 13h09, le 30 novembre 2012 , Modifié à 13h13, le 30 novembre 2012

La virée berlinoise des députés français pour l’anniversaire du Traité de l’Elysée
L'Assemblée nationale. (Maxppp)

Le 22 janvier 2013, députés français et allemands se réuniront à Berlin pour célébrer les cinquante ans de la signature du Traité de l’Elysée. Le 28 novembre, Claude Bartolone a écrit aux députés pour leur expliquer le déroulement des réjouissances de cette expédition express.

 

  1. Présence "massive", concert et séance plénière

    "

    Je tiens à vous informer sans délai du programme de cette grande journée franco-allemande.

    "

    Dans une lettre adressée à l’ensemble des députés le 28 novembre, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a ainsi livré le programme des festivités berlinoises du cinquantenaire du Traité de l’Elysée, traité de réconciliation entre la France et l’Allemagne, signé  à Paris le 22 janvier 1963 par le chancelier allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle.

    Un programme arrêté le 26 novembre après la réunion du bureau de l’Assemblée nationale avec celui du Bundestag.

    > Un aller-retour express

    Dans sa missive aux parlementaires, Claude Bartolone précise les modalités du voyage, effectué dans des avions spécialement affrétés pour l’occasion :

    "

    Le départ est prévu par vol spécial le mardi 22 janvier à 8h00 à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. […]

    Le retour est prévu par vol spécial le soir même pour une arrivée à l’Assemblée nationale vers 22h00.

    "

    > Rencontre entre groupes politiques

    A leur arrivée, les députés français rencontreront leurs homologues par groupes politiques.

    "

    A 11h30, les membres de chaque groupe politique allemand rencontreront leurs homologues français puis un repas réunira l’ensemble des députés français et allemand.

    "

    Si le nouveau groupe créé par François Fillon, le Rassemblement UMP, existe toujours, qui rencontrera la CDU ?

    > Une séance plénière commune

    Point d’orgue de cette journée de célébration, la séance commune qui réunira l’ensemble des deux chambres et devant laquelle s’exprimeront François Hollande et Angela Merkel avant qu’un représentant de chaque groupe ne prenne la parole. Une séance chargée, et minutée.

    "

    La séance commune de nos deux assemblées se tiendra de 14h15 à 16h15.

    Après les allocutions de la Chancelière fédérale allemande et du Président de la République française, la parole sera donnée à un orateur par groupe politique du Bundestag et de l’Assemblée nationale.

    "

    > Tous au concert

    Pour conclure les réjouissances, gouvernements et députés sont invités à un concert à la Philharmonie de Berlin avant une traditionnelle réception finale. 

    "

    A l’issue de cette séance, les députés français et allemands, ainsi que les membres des deux gouvernements sont invités à la Philharmonie de Berlin par le Président de la République fédérale allemande pour un concert suivi d’une réception.

    "

    > "Présence massive" requise

    Pour conclure sa missive, Claude Bartolone rappelle aux élus du Palais Bourbon que leur présence est fortement recommandée. Le titulaire du Perchoir souhaite ainsi "une présence massive" des députés français :

    "

    La présence massive des députés français au coté de nos collègues allemands dans la salle du Reichstag, comme il y a dix ans celle des députés allemands à Versailles est la condition de la réussite de ce moment exceptionnel de la relation franco-allemande.

    Je compte sur votre participation.

    "

    En 2003, pour les quarante ans du Traité de l’Elysée, la France avait organisé les célébrations. Les députés français avaient ainsi invité leurs homologues d’outre-Rhin dans l’hémicycle du Château de Versailles où se réunit d’ordinaire el Parlement français en congrès.

     

Du rab sur le Lab

PlusPlus