Le directeur général de Valeurs Actuelles dit avoir été mis sur écoutes après avoir critiqué Manuel Valls

Publié à 11h52, le 10 août 2013 , Modifié à 11h52, le 10 août 2013

Le directeur général de Valeurs Actuelles dit avoir été mis sur écoutes après avoir critiqué Manuel Valls

Cet été, Manuel Valls est le "bon élève" du gouvernement. Le plus présent en tout cas, comme l’a montré le Lab

Une suractivité médiatique critiquée dans une chronique publiée le 8 août par Yves de Kerdrel, directeur général de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, qui estime que le ministre de l’Intérieur "n’est qu’un tigre de papier" (en référence à l'admiration de Manuel Valls pour Georges Clémenceau) et qu’il "n’a rien du superflic dont il veut se donner l’apparence".

Relation de cause à effet ? Yves de Kerdrel accuse Manuel Valls. Et sous-entend qu'il a été mis sur écoutes suite à ces critiques contre le locataire de la place Beauvau. Il laisse également entendre que ses critiques sont aussi à l’origine des piratages répétés de son compte Twitter.

Ainsi balance-t-il :

Du rab sur le Lab

PlusPlus