Le FN, le Front de gauche et Europe écologie-Les Verts demandent l'asile politique de la France pour Edward Snowden

Publié à 09h17, le 01 juillet 2013 , Modifié à 09h18, le 01 juillet 2013

Le FN, le Front de gauche et Europe écologie-Les Verts demandent l'asile politique de la France pour Edward Snowden
Jean-Luc Mélenchon, Pascal Durand et Marine Le Pen (montage Le Lab via Maxppp)

Ils demandent à la France d'accorder l'asile politique à Edward Snowden. Depuis que le consultant informatique a révélé le programme américain de cybersurveillance Prism, trois partis ont demandé l'asile pour celui qui est actuellement toujours bloqué dans la zone de transit d'un aéroport à Moscou.

Marine Le Pen l'a fait dès le 10 juin, estimant qu'il avait eu "le courage et l'immense mérite de révéler à l'humanité une menace très grave contre la démocratie et nos libertés publiques". Invitée de LCI ce 1er juillet, elle se vante d'ailleurs d'avoir été la première à demander cet asile et moque ceux qu'elle considère comme des suiveurs, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon :

"

Oui j’ai été la première à le faire, tout de suite. (...)

Jean-Luc Mélenchon a l’habitude de tenter de se mettre dans ma roue, pas toujours d’ailleurs avec un grand succès, il faut bien le dire.

"

Le leader du Front de gauche a demandé le 30 juin l'asile politique de la France pour Edward Snowden, après que le scandale de Prism a pris un tour nouveau avec les révélations de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. Selon leurs informations, les services secrets américains ont également espionné des bureaux de l'Union européenne à Bruxelles, à Washington et à l'ONU.

Jean-Luc Mélenchon a alors demandé "l'arrêt immédiat des négociations" commerciales entre les Etats-Unis et l'Europe et l'asile pour le consultant informatique :

"

Je demande que la France accorde l'asile politique à Edward Snowden, bienfaiteur de l'Europe qui a permis de démasquer ce complot.

"

Europe écologie-Les Verts a également réagi en ce sens ce 1er juillet, parlant d'un "lanceur d'alerte" :

"

La France doit accorder sans délai l'asile politique au lanceur d'alerte et défenseur de la liberté Edward Snowden, qui a dévoilé un système de surveillance généralisé des données personnelles de l'ensemble de la planète par les Etats-Unis.

"

Le Parti socialiste n'en est pas là. Interrogé sur ce possible asile, Harlem Désir a botté en touche ce lundi sur RTL :

"

On verra d’abord si le principal intéressé demande l’asile à un pays de l’Union européenne.

"

Jean-Christophe Cambadélis plaide également pour la prudence dans une interview au Parisien ce lundi :

"

Bien sûr, M. Snowden a fait des révélations utiles pour la démocratie mondiale. Mais ne mélangeons pas tout, car on ne sait pas où tout cela peut s'arrêter. On suppose des écoutes dans des locaux européens, l'écoute de parlementaires ... Ne créons pas de diversion et exigeons sur cette question des éclaircissements.

"

Les deux sont cependant d'accord pour parler d'un "scandale inacceptable" et pour appeler à une "suspension des négociations sur le traité de libre-échange en cours".

Du rab sur le Lab

PlusPlus