Le jour où le député UMP Pierre Lellouche a "pourri" Audrey Pulvar

Publié à 12h17, le 29 mars 2015 , Modifié à 12h24, le 29 mars 2015

Le jour où le député UMP Pierre Lellouche a "pourri" Audrey Pulvar
Pierre Lellouche et Audrey Pulvar / Montage Le Lab via AFP

NOMS D'OISEAUX - On savait que Pierre Lellouche était un franc-tireur. Au point de presque "dégommer" Frédéric Péchenard lors d'une partie de chasse. Mais, même sans son fusil, le député UMP reste particulièrement offensif. C'est ce que révèle Audrey Pulvar, journaliste à iTélé, dans une interview à la revue Charles du printemps 2015. 

Interrogée sur ses échanges musclés avec certains hommes politiques, elle livre des confidences sur Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé ou Laurent Wauquiez. Mais l'un des souvenirs les plus marquants de la journaliste reste un échange avec Pierre Lellouche, député UMP de Paris.

Commençons par le début. En 2010, Audrey Pulvar invite le député sur son plateau pour évoquer le cas du Liban où un incident de frontière avec Israël vient de se produire. Cependant, la journaliste décide de commencer l'interview en évoquant la vente contestée de l'hippodrome de Compiègne révélée par le Canard Enchaîné et mettant en cause Eric Woerth. S'en suit une réponse vive de l’intéressé qui "refuse de répondre" en arguant que cette affaire était "du n'importe quoi".

Alors que l'interview devait évoquer le Liban, elle se fera entièrement sur le sujet provoquant l'ire du député qui quitte les locaux de la chaîne avec "un langage fleuri" à l'égard de la journaliste, selon cette dernière.

Elle décide alors de rappeler le ministre des Affaires Européennes de l'époque pour s'expliquer avec lui. C'est là qu'elle s'est faite "pourrir" par le député selon ses dires. Voici ce qu'elle raconte :

J'avais l'intention de lui dire : "Écoutez, ne vous mettez pas dans cet état, j'ai fait mon travail, il fallait qu'on pose ces questions, vous reviendrez parler du Liban..." Mais je me suis fait pourrir au téléphone ! Il m'a hurlé dessus, j'ai hurlé, et pendant quarante minutes nous nous sommes traités de tous les noms !

Après cet épisode, aucune interview entre les deux ne sera faite pendant "un ou deux ans" explique-t-elle. Pas un incident isolé si l'on se réfère au parcours du député qui avait accusé en mars 2014, l'émission de Canal + "Le Grand Journal" de lui avoir tendu un "guet-apens" sur des propos jugés "sexistes". 

# Pulvar versus Tapie

Audrey Pulvar n'aime pas se laisser faire. Après Pierre Lellouche, c'est Bernard Tapie qui a eu le droit à une bataille rangée contre la journaliste.

Invité pour s'exprimer sur les affaires judiciaires le concernant à l'époque, l'ancien président de l'OM refuse de répondre à la journaliste en plateau et quitte ce dernier en parlant de "façon désobligeante" de la présentatrice d'iTélé. Profitant d'une longue coupure pub, Audrey Pulvar quitte le plateau un instant pour aller s'expliquer *virilement* avec l'homme d'affaires. Elle explique :

Je l'ai quasiment plaqué au mur, et je lui ai dit que c'était inadmissible et mysogine, qu'il n'avait pas tenu sa parole. [...] Il m'a répondu que j'étais "une conne qui n'avait pas intérêt à en rajouter", car il était déjà assez énervé comme ça.

Sachez-le, être invité sur iTélé par Audrey Pulvar, c'est donc s'exposer à des réactions musclées. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus