Nathalie Kosciusko-Morizet aimait bien "la folie" d'Arnaud Montebourg

Publié à 14h21, le 29 mars 2015 , Modifié à 15h52, le 29 mars 2015

Nathalie Kosciusko-Morizet aimait bien "la folie" d'Arnaud Montebourg
Nathalie Kosciusko-Morizet et Arnaud Superman Montebourg / Montage le Lab via AFP

KEUR KEUR - Nathalie Kosciusko-Morizet serait-elle la nouvelle Lois Lane, l'héroïne éprise de Superman ? Comme le révèle un indiscret du JDD du 29 mars, l'ancienne candidate à la mairie de Paris reconnaît une certaine mélancolie quant à l'absence d'Arnaud Superman Montebourg dans la sphère politique française. L'ancien ministre de l'Économie est en effet en retrait de la vie politique et a rejoint le groupe d'ameublement Habitat en qualité de vice-président du conseil de surveillance. Un poste qui lui correspond mieux que celui de ministre selon certains

Pourtant ancien adversaire en politique, Nathalie Kosciusko-Morizet reconnaît un certain mérite à l'ancien ministre : celui de la "folie". Voici ce qu'elle déclare :

Dans sa folie, Montebourg avait quelque chose de bien. Je suis sérieuse, personnellement, je n'aime pas trop les monstres froids.

Une folie qui n'a pas été retenue par le nouveau patron d'Arnaud Montebourg comme critère d'embauche pour son nouveau job. C'est davantage la situation de "semi-échec" de l'ancien locataire de Bercy qui a motivé son recrutement chez Habitat.

En revanche, au Lab, on a cherché de qui pouvait bien parler NKM lorsqu'elle évoquait "les monstres froids". Sûrement pas Laurent Wauquiez avec qui les relations sont au beau fixe. Enfin presque.

Du rab sur le Lab

PlusPlus