Arnaud Montebourg essaye de brouiller les pistes : "Je ne suis pas Superman"

Publié à 09h31, le 24 février 2015 , Modifié à 10h31, le 24 février 2015

Arnaud Montebourg essaye de brouiller les pistes : "Je ne suis pas Superman"
Superman mais vous ne pouvez pas le reconnaitre puisqu'il a ses lunettes © ERIC PIERMONT / AFP

I'M NO SUPERMAN - Ce n'est pas parce qu'il a mis fin, à la seule force de ses bras, à l'attaque d'un miroir fou dans un restaurant de New York qu'Arnaud Montebourg a les chevilles qui enflent. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités – et aussi un peu d'humilité.

Aussi, lorsqu'il a donné sa conférence à Princeton, lundi 23 février, l'ancien ministre de l'Économie a tenu à mettre les choses au clair : il n'est pas Superman. Exactement le genre de phrase que dirait Superman, en passant. Mais Arnaud Montebourg a une excuse. Il a dit :

"

Je ne suis pas Superman, je n'ai pas été capable de changer le cours de l'austérité en Europe.

"

Arnaud Montebourg a pourtant été invité à endosser la cape du superhéros. Comme le rapporte le Point,  l'ancien patron de Bercy a été présenté en marge de sa conférence comme un véritable "héros". La directrice du programme de Princeton, en annonçant l'orateur du jour, a même repris à son compte – sur le ton de la plaisanterie certes - les mots de la presse américaine : Arnaud Montebourg est "Superman".

C'est la rançon de son acte de bravoure au restaurant chez Balthazar : vendredi 20 février, il a retenu un miroir géant qui s'abattait sur lui et d'autres convives, dont Aurélie Filippetti, envoyant l'ex-ministre de l'Économie à l'hôpital pour quelques examens de contrôle. "On aurait dit Superman", avait réagi une serveuse du restaurant.

Arnaud Montebourg refuse d'être ainsi perçu. "J'ai une vie simple, banale, celle d'un Français qui recommence à zéro", a-t-il confié. Ce qui ne l'empêche pas de lancer "un appel solennel au président de la République, au Premier ministre" :

"

Cessez ces erreurs de politique économique sinon nous finirons le quinquennat avec 800 000 chômeurs de plus et au bout du chemin le FN.

"

Superman ou non, on ne se refait pas.

Et pour le plaisir, la bande-annonce du film dans lequel Arnaud Montebourg a bien failli jouer :

Du rab sur le Lab

PlusPlus