Arnaud Montebourg "retourne à l'école" pour tout apprendre sur le métier de "haut dirigeant"

Publié à 16h20, le 31 octobre 2014 , Modifié à 14h48, le 02 novembre 2014

Arnaud Montebourg "retourne à l'école" pour tout apprendre sur le métier de "haut dirigeant"
Arnaud Montebourg retourne à l'école pour suivre une formation afin de devenir un "haut dirigeant" © REUTERS/Regis Duvignau

BACK TO SCHOOL - Sa double expérience de ministre, au Redressement productif puis à l'Économie, lui a notamment appris que "diriger une boîte est un vrai métier". Pour assouvir son ambition de créer sa propre entreprise, Arnaud Montebourg a donc "décidé de reprendre les cours" afin de devenir un vrai professionnel. 

C'est ce que révèle Le Monde, vendredi 31 octobre. Et d'après le quotidien, celui qui prépare également 2017 en est "excité comme un enfant une veille de rentrée". Dans la bouche d'Arnaud Montebourg, ça donne ça :

"

Je retourne à l'école !

"

Mais attention : aujourd'hui simple conseiller général de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg ne va pas poser son cartable n'importe où. Toujours d'après le quotidien, l'ex-ministre va suivre une formation de quatre semaines à l'Insead, "une école de commerce réputée", au sein d'un programme "où se côtoient cadres sup' et dirigeants du public". Le slogan de l'école : "The Business School for The World".

Afin de suivre les cours en anglais et de se plier à une formation qui "privilégie la vie de groupe", Arnaud Montebourg travaille deux heures par jour ses compétences en langues (pour un aperçu de ses capacités en anglais, c'est ici, ici ou ) et a accepté de dormir sur place. Voici ce qu'il explique au Monde : 

"

J'ai décidé de reprendre des cours parce que diriger une boîte est un vrai métier, je m'en suis rendu compte ces deux dernières années.

"

À Fontainebleau où il s'installera le temps de cette formation, il apprendra à devenir un "haut dirigeant" dans le cadre d'un cursus intitulé "Advanced Management Programme", défini en ces termes par l'Insead sur son site :

"

[Ce programme] met en lumière le processus de prise de décision et démontre qu'exercer un jugement n'est ni un art ni une science, mais un artisanat qui peut être affiné par la pratique, la réflexion, le retour sur expérience et le coaching.

"

Les participants apprendront ainsi à identifier les "processus-clé qui définissent leur jugement" et à saisir "tous les aspects du leadership", en alternant pratique et théorie. Pour tout cela, l'ancien ministre ne bénéficiera d'aucun traitement de faveur, à en croire les explications de l'Insead au Monde :

"

Nous avons été contactés directement par Arnaud et nous sommes très heureux qu'il se joigne à nous. Son expérience en tant qu'ancien ministre apportera clairement beaucoup à ce programme. Mais il sera traité exactement comme n'importe quel autre participant. 

"

Ces "autres participants", ce sont 58 "étudiants" internationaux, majoritairement employés de grandes entreprises privées, d'après le quotidien. Ce dernier détaille d'ailleurs le coût de l'inscription : 34.500 euros hors taxes. Pour s'en acquitter, Arnaud Montebourg "assure" avoir demandé une bourse, selon Le Monde. L'ex-ministre précise toutefois au Journal de Saône-et-Loire que "c'est une école qui est financée par les entreprises. Il n'y a pas de demande de fonds publics. Par ailleurs j'en finance une partie sur mes économies personnelles".

Le 2 novembre, l'ancien ministre de l'Économie dément auprès de RTL avoir fait une demande de bourse. Selon Arnaud Montebourg, c'est l'Insead elle-même qui a proposé de payer ses frais de scolarité.

L'école, fondée en 1957, dispose de deux autres campus : à Singapour et à Abu Dhabi. Parmi ses fondateurs, on trouve entre autres Olivier Giscard d'Estaing, frère de l'ancien président de la République. 

[Edit 1942 : ajout des précisions d'Arnaud Montebourg au JSL]

[Edit le 2 novembre: démenti d'Arnaud Montebourg à RTL sur la demande de bourse]

Du rab sur le Lab

PlusPlus