Le ministère de la Culture refuse de réagir à la mort de l'écrivain Gérard de Villiers

Publié à 07h29, le 04 novembre 2013 , Modifié à 13h31, le 04 novembre 2013

Le ministère de la Culture refuse de réagir à la mort de l'écrivain Gérard de Villiers
Aurélie Filippetti et Gérard de Villiers (montage via Maxppp).

NO COMMENT - Pas d'hommage posthume de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, après la mort de Gérard de Villiers, écrivain controversé, réactionnaire et sulfureux, auteur de la série de livres d'espionnage SAS. 

Pas de communiqué du ministère mais refus également de commenter ce décès, sollicité par l'agence France Presse. Le 2 novembre, l'AFP écrivaint ainsi :

Interrogé vendredi par l'AFP, le ministère de la Culture n'avait pas souhaité réagir à sa mort.

Ce refus d'avoir un mot pour l'auteur de SAS a fait réagir l'épouse de l'écrivain, Christine de Villiers, le 2 novembre :

Que même à son décès le gouvernement ne souhaite pas le reconnaître, cela ne me surprend pas, malgré son immense popularité jusqu'aux Etats-Unis et ses millions de livres vendus.

Réaction également de son avocat, Maitre Eric Morain, qui avait lui-même annoncé sa mort sur Twitter. L'avocat a continué à utiliser le réseau social pour regretter cette absence de réaction du ministère :

Le 2 novembre, il a même ironisé sur la "page blanche" du ministère en hommage à Gérard de Villiers :

Du rab sur le Lab

PlusPlus