Le Monde ne soutiendra aucun candidat

Publié à 15h12, le 17 mars 2012 , Modifié à 15h12, le 17 mars 2012

Le Monde ne soutiendra aucun candidat
Le journal Le Monde ne soutiendra aucun candidat en 2012 (Reuters).

Le journal Le Monde ne soutiendra aucun candidat en particulier. Pas de consigne de vote, pas de soutien officiel. Mathieu Pigasse, co-propriétaire du quotidien, l’a précisé sur LCI samedi matin. Contrairement à 2007, le journal du soir ne prendra pas parti dans la campagne électorale.

  1. Le Monde, “un journal que nous souhaitons indépendant”

    Sur videos.tf1.fr

    Cette année, Le Monde ne choisira pas son camp. C’est Mathieu Pigasse, co-propriétaire du journal qui l’affirme. Contrairement à 2007, le quotidien du boulevard Blanqui ne soutiendra aucun candidat. 

    “C’est un journal que nous souhaitons indépendant, qui ne se définit pas de manière partisane. Il ne prendra pas parti, contrairement à 2007", explique le patron du journal du soir, sur LCI, dans la Médiasphère

    “Ce n’est pas un journal militant”, précise-t-il, tout en rappelant que c'est "à la rédaction de le dire", pour assurer l'étanchéité entre la direction du quotidien et sa direction. 

    En 2007, dans un éditorial titré "Impératif démocratique", le directeur de la rédaction de l'époque, Jean-Marie Colombani, avait appelé à soutenir Ségolène Royal, afin de voir, au second tour, un affrontement entre la candidate socialiste et Nicolas Sarkozy. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus