Le petit souvenir embarqué par Claude Bartolone après avoir présidé sa dernière séance à l’Assemblée

Publié à 11h30, le 23 février 2017 , Modifié à 11h32, le 23 février 2017

Le petit souvenir embarqué par Claude Bartolone après avoir présidé sa dernière séance à l’Assemblée
Claude Bartolone et sa petite règle emportée en souvenir. © ERIC FEFERBERG / AFP

BREF - Claude Bartolone ne pouvait pas partir comme ça les mains vides. Après avoir ménagé son effet de surprise et annoncé sa retraite parlementaire en ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement du quinquennat, mercredi 22 février, le président de l’Assemblée nationale a décidé d’emporter avec lui un petit souvenir de son passage au perchoir.

Comme le rapporte Paris-Match ce jeudi 23 février dans un article sur la révérence surprise de Claude Bartolone, on apprend que celui qui est député depuis 1981 "a discrètement demandé une autorisation" :

 

Celle de garder en souvenir cette règle qui lui a permis de rappeler les députés à l’ordre et à l’exemple.

Durant cinq ans du haut de son perchoir, le président de l’Assemblée a présidé les séances importantes et télévisées. Avec ce célèbre accessoire lui permettant de taper de la règle sur la table pour calmer les ardeurs des députés un peu trop turbulents.

Car mercredi, Claude Bartolone a annoncé, ému, en ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement de la législature qu’il ne briguerait pas un neuvième mandat de député. "J'adresse mes meilleurs vœux pour la suite à celles et ceux qui ont fait le choix, tout comme moi, de ne pas se représenter. Vous mesurez l'émotion qui est la mienne puisque c'est aujourd'hui, parce que je l'ai choisi, la dernière fois que je rentre dans l'hémicycle en tant que député alors que j'y ai mis les pieds pour la première fois en 1981", a-t-il ainsi déclaré.

"Oui, cela m’a ému", a ensuite confié Claude Bartolone à Paris-Match, expliquant avoir pris comme modèle de président de l’Assemblée Philippe Séguin.

Du rab sur le Lab

PlusPlus