Ségolène Royal rappelle que c'est elle qui a eu en premier l'idée d'un rapprochement avec Bayrou

Publié à 17h47, le 23 février 2017 , Modifié à 17h50, le 23 février 2017

Ségolène Royal rappelle que c'est elle qui a eu en premier l'idée d'un rapprochement avec Bayrou
Ségolène Royal © AFP

On se souvient de l'épisode de la voiture où, durant l'entre-deux tours de la présidentielle de 2007, François Bayrou avait finalement annulé au dernier moment un rendez-vous prévu avec Ségolène Royal. Cette dernière patientait, dans son auto, devant le domicile du centriste. La ministre de l'Écologie n'a pas oublié mais, désormais, elle préfère s'en amuser.

Interrogée par Public Sénat ce jeudi 23 février, Ségolène Royal a réagi à l'alliance proposée – puis acceptée – par François Bayrou à Emmanuel Macron. Mais n'essayez même pas de dire que ce rapprochement symbolise un certain renouveau de la politique, cela a tendance à quelque peu l'énerver. 

"

Cela nous ramène à 10 ans en arrièreJ’avais déjà eu cette volonté de dépasser les clivages et j’avais fait cette proposition à François Bayrou. Il a mis 10 ans de réflexion finalement, mieux vaut tard que jamais.

 

"

"Quand j’entends dire que c’est vraiment la modernisation de la vie politique… Non, ça fait dix ans que cette possibilité-là était ouverte et je regrette que ça n’ait pas eu lieu, et lui aussi, je pense l’a regretté, c’est pour ça qu’il se rattrape. ", ajoute Ségolène Royal qui, en plus de Barack Obama, a donc inspiré vraiment beaucoup de monde.

Du rab sur le Lab

PlusPlus