Le président des jeunes de la Droite Pop' s'en prend à un élu LR : "Il a un problème le gros ?"

Publié à 18h11, le 08 août 2015 , Modifié à 18h44, le 08 août 2015

Le président des jeunes de la Droite Pop' s'en prend à un élu LR : "Il a un problème le gros ?"
Pierre Gentillet et Pierre Faure © DR

SUPER AMBIANCE - Longtemps, Nicolas Sarkozy a voulu renommer l'UMP "Le Rassemblement". Et puis, allez savoir pourquoi, le successeur de Jean-François Copé a abandonné cette idée, préférant finalement "Les Républicains". Le temps semble avoir donné raison à l'ancien chef de l'État car le rassemblement n'est pas encore tout à fait d'actualité rue de Vaugirard. Du moins pas chez les jeunes.

Un exemple ce samedi 8 août : le président des Jeunes de la Droite populaire, mouvement interne de LR très très à droite, a décidé de répondre plutôt sèchement aux critiques émanant de son camp. Sur Twitter, Pierre Gentillet a lancé à Pierre Faure, conseiller municipal de Sommieres du Clain (Vienne) et ancien responsable des jeunes pop' de ce département :

À noter le petit point situé en début de message, signe que Pierre Gentillet souhaitait que son tweet soit visible pas tous.

Le président des Jeunes de la Droite populaire réagissait à un commentaire de Pierre Faure. Vendredi, l'élu local s'était demandé quand son parti allait se décider à "dégager" Pierre Gentillet.

En cause, les déclarations de Pierre Gentillet à Marianne. Interrogé par l'hebdomadaire, il expliquait ne plus en pouvoir de ces cadres de Les Républicains qui ne respectent pas le "ni ni", à savoir un appel à ne voter ni à gauche ni à l'extrême droite lorsque cette configuration se présente au second tour d'une élection. "Si les cadres ne respectent pas la consigne, alors moi non plus, et je voterai FN et pas socialiste", a-t-il déclaré.

Samedi, après s'être publiquement fait traité de "gros", Pierre Faure, qui revendique son soutien à Bruno Le Maire, a réagi, choisissant l'humour et mettant en avant son "ossature lourde".

Ce à quoi Pierre Gentillet a répondu, assurant ne jamais attaquer sur le physique mais que là, son camarade LR avait poussé le bouchon un peu trop loin.

Au Lab, Pierre Gentillet dit regretter cette remarque. "Je n'aurais pas dû réagir comme ça. C'est sorti tout seul", reconnaît-il. Néanmoins, le président des jeunes de la Droite pop' en a également marre des attaques venant de sa propre famille politique. Il dit :

"

Ça m'énerve d'avoir des gens de mon propre camp, souvent des lemairistes ou des centristes d'ailleurs, qui viennent m'attaquer. Je respecte la règle de non-agression entre les différentes chapelles.  

 

"

Et Pierre gentillet d'expliquer que Pierre Faure est un habitué des remarques désobligeantes à son encontre, comme en janvier dernier lorsque le président des jeunes de la Droite pop' avait été aperçu aux côtés de plusieurs frontistes, dont Florian Philippot, lors du réveillon 2015.

De son coté, Pierre Faure assume sa sortie originelle. Contacté par le Lab, il répète son envie de voir Pierre Gentillet quitter son camp. Il explique :

"

Il n'a pas d'arguments et n'a rien à faire chez nous. Tous ses soldats sont au FN. […] Pour faire simple je suis à l'opposé du parti par rapport à Gentillet. Et vu qu'il n'aime pas ceux qui ne pensent pas comme lui...

 

"

S'il penche plutôt du côté de la droite extrême que du centre, Pierre Gentillet refuse de rejoindre le FN, même s'il se désole que, dans son camp, "90% des militants regardent à droite" et "90% des cadres regardent à gauche". "J'ai encore l'espoir de faire en sorte que Les Républicains redeviennent un parti de droite", a-t-il déclaré à Marianne. D'autres n'ont pas eu cette patience, comme Sébastien Ausserre ou Pierre Aliotti

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Le président des Jeunes de la Droite Populaire : "Si les cadres LR ne respectent pas le 'ni ni', je voterai FN et pas socialiste"

Charles Beigbeder sous-titre ses propos concernant le Front national et affirme son attachement au parti LR

Le responsable des Jeunes de la Droite Populaire du Var rejoint le Front national

Un colistier FN rejoint Les Républicains et soutient Christian Estrosi aux régionales en PACA

Le responsable des Jeunes de la Droite Populaire de l'Hérault rejoint le FN

Du rab sur le Lab

PlusPlus