Un député UMP attaque le gouvernement sur les propos du compagnon de Cécile Duflot pendant le 14-Juillet

Publié à 14h55, le 16 juillet 2013 , Modifié à 17h32, le 16 juillet 2013

Un député UMP attaque le gouvernement sur les propos du compagnon de Cécile Duflot pendant le 14-Juillet
(Assemblée nationale)

#QAG - Pendant la session parlementaire extraordinaire, les députés se réunissent une fois par semaine pour la séance de questions au gouvernement. Pendant une heure, ils interpellent l'exécutif sur des questions d'actualité. 

Parmi les sujets qui pourraient être discutés ce mardi, l'affaire Cahuzac. Le président de la commission d'enquête parlementaire a fustigé l'attitude de la Suisse et ce mardi trois ministres sont auditionnés. Le chômage, dont l'OCDE table sur une poursuite de la hausse en France, Brétigny et les suites de l'interview présidentielle du 14-Juillet.

Michel Pouzol, député socialiste de la circonscription de Brétigny sera le deuxième parlementaire à poser une question. Yves Jég, Denis Baupin et Guy Teissier devraient aussi interroger le gouvernement. 

Voir la liste complète des intervenants : 

Les députés vont débuter la séance par une minute de silence en hommage aux victimes de l'accident ferroviaire de Brétigny. Avant les questions, Claude Bartolone a exprimé une pensée pour les victimes ainsi que pour Philippe Verdon, otage français tué au Mali : 

En votre nom à tous j'adresse mes condoléances aux familles des victimes et mes voeux de prompt rétablissement aux nombreux blessés. (...)

Je souhaite également rendre hommage à Philippe Verdon, j'adresse les condoléances de la représentation nationale à sa famille et une pensée à ceux qui sont encore retenus. 

<img src="http://i.imgur.com/uKBr8DZ.jpg" alt="" width="500" />

> Philippe Meunier, député UMP, attaque le gouvernement sur les propos de Xavier Cantat, compagnon de Cécile Duflot, le 14 juillet.

Le 14 juillet, Xavier Cantat tweetait qu'il était fier de ne pas être présent pour le défilé des forces armées sur les Champs-Elysées. Des propos qui ont agité l'opposition et dont Philippe Meunier, député UMP, s'empare pour interroger le gouvernement. Voici le texte de sa question :

"Fier que la chaise à mon nom reste vide au défilé des bottes des Champs-Elysées". Tels sont les propos exprimés par Xavier Cantat, militant actif des Verts, invité en tant que compagnon de la ministre du Logement Cécile Duflot. Ces propos ne sont pas acceptables.

Monsieur le Premier ministre, vous êtes responsable de la Défense nationale, votre gouvernement de la force armée, le président de la République est le chef des armées, il serait donc important à l'avenir d'inviter à la tribune officielle des personnalités qui ont la décence de respecter l'engagement de nos hommes, notamment au Mali, et sur les terrains des opérations extérieures, au péril de leurs vies. 

En 2011 déjà, Eva Joly avait clairement exprimé son désir d'abolir la fête du 14-Juillet, (la candidate d'EELV à l'élection présidentielle avait proposé de revisiter le défilé militaire, ndlr) reflet selon elle d'une nostalgie guerrière nauséabonde. Nucléaire, gaz de schiste, forces armées et métropole, les Français ont bien compris que vous n'êtes d'accord sur rien. Sauf quand il s'agit de vous faire élire. Tout cela pourrait être risible, s'il ne s'agissait pas de la France et du respect dû à nos soldats. Monsieur le Premier ministre, quand allez-vous remettre un peu de cohérence dans cette majorité qui n'en est plus une. 

La réponse n'est pas venue de Cécile Duflot, très émue, directement attaquée, mais de Jean-Marc Ayrault, qui a fustigé l'interpelation du parlementaire UMP. 

Tous les membres du gouvernement, sauf obligation internationale, étaient présents à la cérémonie du 14-Juillet. 

vous ne faites pas honneur à la France avec vos propos minables et polémiques. 

Je ne vais pas commenter davantage. 

Le Premier ministre a mis en avant "les millions de Français" qui ont suivi les événements du 14-Juillet à la télévision. Concluant par un "Vive la République, et vive la France". 

Plus tard, la ministre a également été soutenue par Frédéric Cuvillier, lors d'une réponse à Denis Baupin : 

Injustement attaquée elle mérite le soutien de ses collègues du gouvernement.

<img src="http://i.imgur.com/xj9n1jf.jpg" alt="" width="500" />

Le député Julien Aubert, UMP, revient plus tard lors de sa question sur le tweet de Xavier Cantat. En introduction d'une question qui n'a rien à voir avec ce sujet, il indique qu'il y a une "homogéneité" inattendue : 

Votre majorité est beaucoup plus homogène qu'on ne le craignait. Pendant qu'un vice-président de l'Assemblée nationale (référence à Denis Baupin, ndlr) soutient ceux qui portent atteinte à la sureté de l'Etat, le compagnon d'une ministre insulte l'armée française. 

<img src="http://i.imgur.com/qM9GGlA.jpg" alt="" width="500" />

> Philippe Goujon et NKM s'amusent bien 

Le patron de la fédé UMP de Paris et la candidate de la droite aux municipales parisiennes sont régulièrement l'un à côté de l'autre dans l'hémicycle. Pendant les QAG, ils ont visiblement passés un bon moment. Le GIF : 

<img src="http://gifgear.com/gif/8fbbc31e58813af1b5d284b7f22e54a2" alt="" width="500" />

> Seybah Dagoma, nouvelle première vice-présidente du groupe PS discute avec le patron des députés socialistes, Bruno Le Roux

La députée de Paris est passée de deuxième vice-présidente à première vice-présidente du groupe SRC à l'Assemblée nationale, après le départ de Philippe Martin au gouvernement en rempalcement de Delphine Batho. 

Michel Pouzol, député socialiste, est élu de la circonscription de Brétigny, dans l'Essonne, commune de la récente catastrophe ferroviaire. Il a interpelé Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, sur la question de la construction de lignes à grande vitesse. 

Sa question a été l'occasion d'applaudissements nourris de l'hémicycle pour saluer le travail des secours à Brétigny. 

<img src="http://i.imgur.com/w3kDP1I.jpg" alt="" width="500" />

Le ministre de l'Outre-Mer s'attendait à une question sur les requins qui n'est pas venue, juge un député PS 

Interrogé par Thierry Robert, élu de la Réunion, a interrogé Victorin Lurel sur la situation de son île. Et visiblement, le ministre s'attendait à une question sur les requins, avec le récent drame d'une jeune fille tuée par un squale sur une plage de l'île. 

Plus d'informations à venir. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus