Législatives : à Marseille, le PCF retire son candidat face à Jean-Luc Mélenchon

Publié à 16h25, le 12 mai 2017 , Modifié à 16h25, le 12 mai 2017

Législatives : à Marseille, le PCF retire son candidat face à Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon. © AFP

S’il sera difficile pour la France insoumise et le Parti communiste français de trouver un accord national pour les élections législatives tant les tensions sont grandes entre eux, au niveau local, il en va tout autrement. Et notamment dans les Bouches-du-Rhône où la fédération départementale a annoncé ce vendredi 12 mai dans un communiqué qu’elle retirait ses candidats dans quatre circonscriptions du département.

Et parmi les bénéficiaires de ces retraits communistes : Jean-Luc Mélenchon, dans la 4e circo des Bouches-du-Rhône. "Nous refusons le gâchis de la division, nous ne nous y résignons pas. Le résultat de l'élection présidentielle nous confère d'importantes responsabilités", ont estimé les communistes locaux, qui appellent au rassemblement, "malgré l'absence d'accord national" avec La France Insoumise.

Les candidats de la 3ème circonscription, à Marseille, et de la 9ème (Aubagne-La Ciotat) se retirent aussi, "pour contribuer à faire échec au maire FN". Stéphane Ravier, sénateur-maire FN des 13e et 14e arrondissements de Marseille, est candidat aux élections législatives dans la 3e circonscription. Dans la 16ème circonscription (Arles-Miramas-Tarascon), le PCF se retire également "pour que la droite et l'extrême droite soient battues".

"Nous ne voulons pas laisser le Front national s'ériger en opposition. Nous voulons incarner l'alternative, l'espoir de notre peuple dans un véritable changement", ont affirmé les communistes.

[BONUS TRACK] Un candidat PS retire sa candidature au profit du candidat de La République en marche

Même mouvement de retrait dans la Sarthe où le candidat investi par le PS, Christophe Rouillon, annonce, selon Le Maine Libre, qu’il renonce au profit du candidat de "La République en marche", Willy Colin.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

VIDÉO - En 2012, Jean-Luc Mélenchon dénonçait "les chefs qui vont dans des planques où ils sont assurés d’être élus"

Patrick Mennucci défouraille sur le "parachutage" de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, "une reproduction en pire de la vieille politique"

Du rab sur le Lab

PlusPlus