L’énorme scud du juppéiste Bussereau aux cadres LR qui virent "des talents plus grands que les leurs"

Publié à 08h05, le 18 mai 2017 , Modifié à 08h05, le 18 mai 2017

L’énorme scud du juppéiste Bussereau aux cadres LR qui virent "des talents plus grands que les leurs"
© AFP

En ces temps compliqués aux Républicains, il arrive que certains affichent publiquement leurs désaccords. Dominique Bussereau fait partie de ceux qui ont la critique facile sur Twitter, quitte à parfois s’embarrasser très peu des formes (ici ou ). Nouvel exemple mercredi 17 mai, au soir de la nomination du gouvernement d’Édouard Philippe, qui intègre hormis lui deux ténors LR : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin. Lesquels "ne font plus partie des Républicains", a décrété le secrétaire général de LR Bernard Accoyer.

Le député de la Charente-Maritime est assez mécontent. Ce proche d’Alain Juppé ne digère pas ces mises à l’écart de ceux qu’il voit comme des "talents plus grands" que ceux qui les excluent :

 

"

De quel droit certains osent ils bouter hors des Républicains des talents plus grands que les leurs ?

"

Sont visés sans être nommés : Bernard Accoyer, mais aussi François Baroin, qui considère que Bruno Le Maire et Gérald Darmanin "sont partis"... et dont on sait que Dominique Bussereau conteste la légitimité. "On n'a pas besoin de leader dans une campagne législative", avait-il déclaré à propos de la nomination du sénateur-maire de Troyes comme leader de la campagne des législatives.

Bernard Accoyer a de son côté répondu à Bruno Le Maire en moquant son "art de la victimisation". L’ancien président de l’Assemblée nationale récuse le terme d’"exclusion" que Bruno Le Maire a employé à propos de sa sanction (l’expression officielle et plus subtile étant qu’ils ne font plus partie de LR).

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus