Les députés enjoignent Jérôme Cahuzac de ne pas revenir siéger à l'Assemblée nationale

Publié à 16h30, le 05 avril 2013 , Modifié à 16h36, le 05 avril 2013

Les députés enjoignent Jérôme Cahuzac de ne pas revenir siéger à l'Assemblée nationale
Jérôme Cahuzac. (Reuters)

APRES LE BLUES, LA MISE AU BAN – Après avoir exprimé leur blues suite aux aveux de Jérôme Cahuzac, les députés de la majorité s'expriment et tweetent désormais contre le retour éventuel de l’ancien ministre du Budget sur les bancs de l’Assemblée nationale. Un "combat" dans lequel ils sont rejoints par les députés UMP.

>> A gauche : "Jérôme, réveilles toi"

Claude Bartolone, ce vendredi 5 avril au matin sur France Info puis peu après 15h lors d’un point presse improvisé, a répété avec force son intention de "convaincre" et de "persuader" Jérôme Cahuzac de ne pas revenir siéger à l’Assemblée.

Un crédo suivi, sur Twitter, par le député socialiste Christophe Castaner qui estime qu’un retour dans l’hémicycle serait ajouter "l’insulte"à la faute :

#directan#cahuzac A la faute, pourquoi vouloir ajouter l'insulte en revenant sieger sur le lieu du parjure? Jérome, reveilles toi!

— Christophe Castaner (@CCastaner) 5 avril 2013

"Inimaginable" qu’il revienne siéger, déclare de son côté le porte-parole du groupe SRC, Thierry Mandon :

"C'est inimaginable que Jérôme Cahuzac revienne. Il est moralement disqualifié" @mandonthierry porte parole groupe PS #directAN

— Mathieu Magnaudeix (@mathieu_m) 5 avril 2013

Il confirme là ce que Bruno Le Roux, le patron des députés socialistes répètent aux medias, à savoir que la place de l’ancien président de la commission des Finances "n’est plus dans l’hémicycle".

>> A droite : "comité d’accueil", "indécence" et menace de quitter l’Hémicycle

Figure des élus opposés au mariage homosexuel, le député UMP Philippe Gosselin pense que le retour de Jérôme Cahuzac serait "ajouter l’indécence au parjure" :

#Cahuzac veut revenir à l'Assemblée !! On rêve !Ajouter l'indécence au parjure . Si le fait, je suggère un bon comité d'accueil.Aveuglement

— Philippe GOSSELIN (@phgosselin) 5 avril 2013

Une indécence qui fait prendre au député UDI Yannick Favennec une posture radicale : il menace de quitter l’hémicycle si Jérôme Cahuzac revient siéger sur ses bancs :

Si Cahuzac remet les pieds a l Assemblée nationale , je quitte l hémicycle.

— Yannick FAVENNEC (@yfavennec) 5 avril 2013

Autre UDI à prendre position sur le réseau social : Jean-Christophe Lagarde. Le porte-parole du groupe centriste craint que cette attitude ne mette "nos institutions en danger" :

#Cahuzac:il veut reprendre son siège de Député!Effarant!Le pire c'est que personne ne peut l'en empêcher...Il met nos institutions en danger

— LAGARDE Jean-Christo (@jclagarde) 5 avril 2013

Authueil, assistant parlementaire de droite à l'Assemblée, rappelle quant à lui un (très) ancien précédent, celui du "scandale des décorations". Au début du siècle dernier : 

@lauredlr @yfavennec en 1888, Wilson, gendre de Grevy, au cœur d'un trafic de décorations a voulu revenir dans l'hémicycle. 1/2

— Authueil (@Authueil) 5 avril 2013

@lauredlr @yfavennec tous les députés ont quitté l'hémicycle. Il n'y à plus remis les pieds jusqu'à la fin de la législature

— Authueil (@Authueil) 5 avril 2013

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus