Les députés UMP qui n'ont pas signé la motion de censure du gouvernement par Jean-François Copé

Publié à 18h04, le 15 mars 2013 , Modifié à 08h43, le 19 mars 2013

Les députés UMP qui n'ont pas signé la motion de censure du gouvernement par Jean-François Copé
François Baroin à l'Assemblée nationale, le 13 février 2013 (maxppp).

Le Lab a fait les comptes. Au total, 51 députés UMP ou apparentés n'ont pas signé la motion de censure déposée vendredi 15 mars contre le gouvernement. Parmi eux, on note la présence de François Baroin, qui, lors de l'élection à la présidence de l'UMP, n'avait pas pris position pour l'un ou l'autre des candidats. Voici la liste exhaustive des députés frondeurs :

46 députés UMP non-signataires (186 dans le groupe) : 

Patrick Balkany

François Baroin

Jacques-Alain Bénisti

Jean-Claude Bouchet

Bernard Brochand

Jérôme Chartier

Luc Chatel

Philippe Cochet

Edouard Courtial

Lucien Degauchy

Patrick Devedjian

Christian Estrosi

Franck Gilard

Georges Ginesta

Jean-Pierre Giran

Jean-Pierre Gorges

Claude Greff

Serge Grouard

Françoise Guégot

Jean-Claude Guibal

Jean-Jacques Guillet

Guénhaël Huet

Denis Jacquat

Patrick Labaune

Charles de La Verpillière

Thierry Lazaro

Dominique Le Mener

Célestes Lett

Lionnel Luca

Laurent Marcangeli

Thierry Mariani

Jean-Claude Mathias

Jean-Claude Mignon

Bernard Reynes

Arnaud Robinet,

Camille de Rocca-Serra

Martial Saddier

Jean-Marie Sermier

Fernand Siré

Michel Sordi

Jean-Marie Tetart

Dominique Tian

Jean-Sébastien Vialatte

Laurent Wauquiez 

(Attention, sur cette liste, seuls 185 députés sont enregistrés dans le groupe UMP à l'Assemblée nationale. Il faut ajouter à la liste Sylvain Berrios, élu le 17 décembre 2012)

5 apparentés non signataires (11 dans le groupe):

Jean-Pierre Decool

Daniel Gibbes

Philippe Le Ray

Franck Marlin

François Scellier

La motion de censure a été signée par 145 députés au total. Ils sont donc 51 à ne pas l'avoir signée.

Edit, samedi 16h :  suppression des noms de Michel Zumkeller et Michel Piron, qui sont effectivement non-signataires mais qui siègent avec l'UDI depuis le mois de septembre et février, respectivement. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus