Les vacances polémiques de Pascal Terrasse

Publié à 13h19, le 25 mai 2012 , Modifié à 14h14, le 25 mai 2012

Les vacances polémiques de Pascal Terrasse
Pascal Terrasse, à Donzere, dans la Drôme, le 16 avril 2011. (Maxppp)

Dans un article intitulé "Les vacances d'un député PS au frais de l'Assemblée", le site d'investigation Mediapart publie les factures du député socialiste Pascal Terrasse.

Le président du conseil général de l'Ardéche avoue avoir utilisé l'indemnité représentative de frais de mandats pour des dépenses privées.

  1. 15.000 euros irrégulièrement dépensés selon Mediapart

    Sur mediapart.fr

    Chaque mois, les 577 députés touchent 6.412 euros bruts pour "indemnité représentative de frais de mandats" (IRFM). En plus de l'indemnité parlementaire.

    Une somme normalement réservée aux frais d'entretien de leur permanence dans leur circonscription, leurs dépenses d'habillement ou encore de restauration.

    Mais selon les informations de Mediapart mises en ligne vendredi 25 mai, le député  Pascal Terrasse a utilisé cet argent public pour, notamment, des déplacements très privés. Mediapart liste notamment,  documents à l'appui, des vacances en famille au Sénégal en 2009, en Grèce en 2010, en Egypte en avril 2011...

    Contacté par Mediapart, Pascal Terrasse, candidat à sa réélection dans la première circonscription de l'Ardèche, reconnait un seul déplacement "personnel" financé par son IRFM. En Espagne, "pour l’enterrement du père d'un copain, . Je reconnais que c’est privé".

    Conclusion de cet article (payant) de Mediapart :

    "

    D’après nos calculs, les sommes irrégulièrement dépensées par Pascal Terrasse sur son IRFM ces quatre dernières années s’élèvent facilement à plus de 15 000 euros, pour les seuls voyages en famille.

    "

    Et le site d'investigation de se demander, comme l'avait fait Rue 89, si l'énorme scandale des notes de frais du parlement britannique en 2009 ne pourrait pas traverser la Manche en 2012.

Du rab sur le Lab

PlusPlus