Maire le plus influent sur les réseaux sociaux, Christian Estrosi ne tweete pas lui-même mais "donne l’impulsion"

Publié à 10h14, le 01 octobre 2013 , Modifié à 10h14, le 01 octobre 2013

Maire le plus influent sur les réseaux sociaux, Christian Estrosi ne tweete pas lui-même mais "donne l’impulsion"
Christian Estrosi. (Capture d'écran)

MAIRE 2.0 - Il roule des mécaniques. Et montre sa fierté d’avoir été désigné "maire le plus influent" de France sur les réseaux sociaux, devant Alain Juppé et Gérard Collomb.

Invité de la matinale d’i>Télé, mardi 1er octobre, Christian Estrosi était interrogé sur ce classement. Sans dissimuler un sourire et sa fierté, le député et maire UMP de Nice n’a jamais voulu reconnaitre qu’il ne tweetait pas personnellement.

"C’est vous qui tweetez ou quelqu’un s’occupe de ça pour vous ?" lui est-il d’abord demandé. Réponse du secrétaire général de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy :

"

Ecoutez, dès la sortie de notre émission, je ne manquerai pas de reprendre quelques bons passages, que ce soient les vôtres, de Christophe Barbier…

"

Aussitôt, ce soutien de François Fillon est relancé : "Vous arrive-t-il vous-même personnellement de le faire ?"

Une fois encore, Christian Estrosi tourne autour du pot, et concède à demi-mot ne pas s’occuper personnellement de ses comptes sur les réseaux sociaux :

"

Heureusement que j’ai d’abord des militants qui m’accompagnent. Et d’autre part que je donne l’impulsion pour qu’il y ait énormément de suiveurs sur Twitter, énormément de likers sur mon site Facebook (sic).

"

S’il ne tweete pas et n’écrit pas ses statuts sur Facebook, il insiste sur le fait qu’il apporte l’élan nécessaire à faire de lui le leader du baromètre l’ayant consacré édile le plus influent : 

"

Je donne l’impulsion et je constate qu’il y a des milliers de Français qui suivent l’impulsion que je donne parce qu’ils partagent la pensée qui est la mienne. 

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus