Valls se félicite que le FN ne soit pas le premier parti de France après le premier tour des départementales

Publié à 20h17, le 22 mars 2015 , Modifié à 21h16, le 22 mars 2015

Valls se félicite que le FN ne soit pas le premier parti de France après le premier tour des départementales
Manuel Valls © Capture d'écran iTÉLÉ

Manuel Valls a été le premier à prendre la parole ce dimanche 22 mars, au soir du premier tour des élections départementales. La claque annoncée pour la gauche n'étant pas survenue, le Premier ministre a parlé d'un score "honorable".

Il a surtout loué SON action durant la campagne : stigmatiser le Front national. Il a dit :

"

Les formations républicaines ont tenus leur place. Ce soir, l'extrême droite n'est pas la première formation politique de France. Je m'en félicite parce que je me suis personnellement engagé.

 

"

Et, avant que la campagne du second tour ne commence, Manuel Valls a aussi adressé aux partisans du ni-ni à l'UMP. "J'appelle tous les Républicains à faire barrage à l'extrême droite au second tour. Tous les républicains et je dis bien tous les Républicains, sont ce soir face à leur responsabilité", a-t-il lancé à l'intention du parti de Nicolas Sarkozy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus