Valls se félicite que le FN ne soit pas le premier parti de France après le premier tour des départementales

Publié à 20h17, le 22 mars 2015 , Modifié à 21h16, le 22 mars 2015

Valls se félicite que le FN ne soit pas le premier parti de France après le premier tour des départementales
Manuel Valls © Capture d'écran iTÉLÉ

Manuel Valls a été le premier à prendre la parole ce dimanche 22 mars, au soir du premier tour des élections départementales. La claque annoncée pour la gauche n'étant pas survenue, le Premier ministre a parlé d'un score "honorable".

Il a surtout loué SON action durant la campagne : stigmatiser le Front national. Il a dit :

Les formations républicaines ont tenus leur place. Ce soir, l'extrême droite n'est pas la première formation politique de France. Je m'en félicite parce que je me suis personnellement engagé.

 

Et, avant que la campagne du second tour ne commence, Manuel Valls a aussi adressé aux partisans du ni-ni à l'UMP. "J'appelle tous les Républicains à faire barrage à l'extrême droite au second tour. Tous les républicains et je dis bien tous les Républicains, sont ce soir face à leur responsabilité", a-t-il lancé à l'intention du parti de Nicolas Sarkozy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus