C'est quoi, le ministère du "redressement productif" ?

Publié à 19h49, le 16 mai 2012 , Modifié à 20h38, le 16 mai 2012

C'est quoi, le ministère du "redressement productif" ?
Arnaud Montebourg, en 2012. (Maxppp)

Arnaud Montebourg a hérité, mercredi 16 mai 2012, d’un nouveau portefeuille au sein du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault : le redressement productif. Une dénommination qui laisse perplexe.

Anecdote : la dernière fois que François Hollande a utilisé cette expression, c’était en Saone-et-Loire, en décembre 2011, précisemment le département ou Arnaud Montebourg est élu député.

  1. Le redressement productif ?

    Le redressement productifFrançois Hollande en parlait déjà décembre 2010, en interview au Figaro. Bien avant les primaires socialistes, bien avant son élection aussi :

    Je fais de la jeunesse la première priorité, et du redressement productif, la première exigence.

    Il y a désormais un ministère pour s'en occuper, et un ministre : Arnaud Montebourg, nommé le mercredi 16 mai 2012. 

    L'ancien candidat à la primaire socialiste militait contre les licenciements économiques et pour les relocalisations, explique Les Echos. Il a également  demandé que les aides publiques soient accordées seulement aux entreprises investissant en France, en contraignant celles qui délocalisent à rembourser ces aides

    Le redressement productif ? Une solution de François Hollande face à la crise économique, un axe de sa campagne, comme il l'explique dans L'Express, en avril 2011 : 

    "[La jeunesse] c'est le thème central [de la primaire socialiste].
    Ensuite il y a la réforme fiscale qui doit être une condition.
    Il y a un grand enjeu des territoires, il va falloir faire un nouvel acte de décentralisation", a-t-il poursuivi, évoquant aussi le "redressement productif".

    Le 19 décembre 2011, François Hollande expliquait être "le candidat [...] du redressement productif" sur le chantier naval de Saint-Nazaire (44)

    Quelques jours plus tôt, le 9 décembre, il parlait toujours du redressement productif, relate Le Monde,  en Saône-et-Loire, département où Arnaud Montebourg, est député de la 6e criconscription. 

    Au moment où certains appellent à une union nationale contre le déficit budgétaire, qu'ils ont eux mêmes creusé, je vous appelle à une véritable union pour le redressement productif.

    Son discours, au sein de l'usine Alstom du Creusot, portait sur la réindustrialisation. L'industrie comme moyen de se démarquer de Nicolas Sarkozy, alors que la crise européenne et budgétaire limite les marges de manœuvres programmatique du candidat Hollande, expliquait Le Monde.

    Un ministère au carrefour de plusieurs autres qui pourrait conduire Arnaud Montebourg à travailler étroitement avec Pierre Moscovici, ministre de l’économie, Michel Sapin, ministre du travail ainsi que Fleur Pellerin et Sylvia Pinel, ses deux ministres délégués, en cahrge respectivement des TPE PME, et du commerce. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus