Des experts proches de NKM se moquent de Charles Beigbeder entouré de "bras cassés, le quota Cotorep de la campagne"

Publié à 15h55, le 13 janvier 2014 , Modifié à 17h50, le 13 janvier 2014

Des experts proches de NKM se moquent de Charles Beigbeder entouré de "bras cassés, le quota Cotorep de la campagne"
Charles Beigbeder sur Radio classique et LCI le 6 janvier 2014 (image LCI).

C'est une petite phrase à lire dans Le Monde. Une petite phrase prononcée par les partisans de NKM visant "les bras cassés, le quota Cotorep" entourant, selon eux, le candidat dissident Charles Beigbeder, qui devrait prendre la porte de l'UMP mercredi.

"L'entrepreneur fait de la résistance et une certaine mousse médiatique" peut-on lire dans un article du Monde intitulé "A Paris, les partisans de NKM veulent encore croire à la victoire" :

Les experts gardent espoir en assurant qu'il ne trouvera jamais assez de candidats pour constituer ses listes "Paris libéré". Et se rassurent en jugeant qu'il n'a "autour de lui que des bras cassés, le quota Cotorep de la campagne".

Une référence à la Commission technique d'orientation et de reclassement professionnel (ou COTOREP), une ancienne institution française et au "quota COTOREP" imposant légalement 6% de salariés handicapés pour toutes les entreprises à partir de 20 salariés.

Apostrophant Le Lab sur Twitter, Nathalie Kosciusko-Morizet "condamne" ces propos "inexcusables" avec une réserve de taille : "si ces propos ont été rééllement tenus, ce dont je doute" : 

Son entourage assure au Lab que NKM est "très remontée contre cette citation anonyme" et que "personne ne pense chez NKM que Beigbeder est entouré de bras cassés. Personne." Et l'équipe NKM d'accuser la journaliste du Monde de "parti pris manifeste depuis des mois" pour Anne Hidalgo...

Une petite phrase qui a fait bondir Marie-Pierre de la Gontrie. La secrétaire nationale du PS et membre de l'équipe de campagne de la candidate socialiste à la mairie de Paris tweete un lien vers l'article accompagné du commentaire "Propos dément!", immédiatement retweetée par Anne Hidalgo.

Même réaction outrée sur le fil Twitter de Jean-Luc Romero, conseiller régional PS apparenté PS :

L'équipe de campagne d'Anne Hidalgo a envoyé lundi après-midi aux rédactions un communiqué pour dénoncer un "discours humiliant et résolument archaïque" de l'équipe de NKM ainsi que le "mépris inouï que cette équipe porte aux personnes en situation de handicap".

A lire aussi sur le Lab :

> De son côté, Charles Beigbeder "ne veut pas qu'il y ait une inspectrice du travail qui soit maire de Paris"

Du rab sur le Lab

PlusPlus