Où l’on apprend que Robert Hue a commandé un sondage sur la popularité des chefs de partis de gauche et qu'il est très bien placé

Publié à 09h31, le 02 avril 2015 , Modifié à 09h55, le 02 avril 2015

Où l’on apprend que Robert Hue a commandé un sondage sur la popularité des chefs de partis de gauche et qu'il est très bien placé
Robert Hue est *très* content. © ALAIN JOCARD / AFP

HEU-REUX - Petit à petit, pas à pas, Robert Hue entend revenir sur le devant de la scène. Il y a eu en 2009 la création de son parti le Mouvement des Progressistes (MUP), puis en 2012 son soutien à François Hollande pour le premier tour de l'élection présidentielle. Cette semaine, l’ancien président du PCF accorde une interview au JDD.fr. Et il a de bonnes nouvelles.

Robert Hue révèle avoir commandé un sondage sur la popularité des chefs de partis de gauche aux résultats (plus) qu’encourageants : le sénateur du Val-d’Oise arriverait en troisième position, juste derrière Olivier Besancenot et Jean-Luc Mélenchon.

D’autant plus qu’à en croire l’élu, il serait bien moins médiatisé que ses deux compétiteurs. Il dit :

Cela me réjouit d’autant plus qu’ils sont beaucoup plus médiatisés que moi. En plus, l’un et l’autre ne cachent pas leur forte hostilité à la majorité gouvernementale : ce n’est pas mon attitude.

Car depuis son départ du PCF en 2008, Robert Hue n’a eu de cesse de se rapprocher du Parti socialiste, s’estimant "à mille lieux du Parti Communiste". Un temps pressenti pour rentrer au gouvernement, le sénateur du Val d’Oise défend aujourd’hui activement la politique de Manuel Valls. Et n’hésite pas à critiquer ceux qui, à gauche, refusent une alliance avec le PS.

Dans son viseur, Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot. Robert Hue reproche au premier son "comportement ultra-répulsif" à l’égard du PS et à la seconde son "agitation médiatique un peu surfaite". Plus globalement, l’ancien leader communiste regrette le décalage de l'un et l'autre avec leur électorat, plutôt favorable à une alliance avec les socialistes pour les élections régionales selon... un autre sondage.

Vous vous posez la question? Oui, Robert Hue est un grand fan des sondages politiques. L'élu en avait fait la confidence en 2013, lors d'un passage sur l'émission de France Info "Tout et son contraire".

Du rab sur le Lab

PlusPlus