Oups, Anne Hidalgo et son "premier Google Hangout politique de la campagne municipale" victimes de l'effet démo

Publié à 16h36, le 21 novembre 2013 , Modifié à 11h48, le 22 novembre 2013

Oups, Anne Hidalgo et son "premier Google Hangout politique de la campagne municipale" victimes de l'effet démo
Capture d'écran du message d'erreur diffusé à l'occasion du chat vidéo de Anne Hidalgo

EFFET DEMO - Depuis plusieurs jours, l'équipe d'Anne Hidalgo l'avait annoncé, avec tambours et trompettes : la candidate socialiste à l'élection municipale à Paris organisait, ce jeudi 21 novembre, un "Google hang out", comprenez un chat vidéo, constitutif du premier acte majeur de sa campagne web pour la mairie de Paris.

 

(crédit Delphine Legouté)

Oubliant un peu vite une tentative de NKM en ce sens lors de la primaire UMP (certes organisée avec un partenaire extérieur), Anne Hidalgo et son équipe n'ont eu de cesse, les jours précédant le rendez-vous, de souligner le caractère inédit et novateur du format - Anne Hidalgo évoque même, avec une bonne dose d'ironie, une "grande première mondiale", à la fin de l'échange.

Problème ? Au bout de dix-sept minutes d'échanges et de questions, c'est le drame : un "petit bug internet" entraîne une coupure du flux.

Autrement dit : l'effet démo qui joue à plein.

Résultat : les participants au chat se retrouvent livrés à eux-mêmes, micros ouverts, provoquant un échange surprenant : 

- Euh, c'est moi ou on n'entend rien ?

- Non non, on n'entend rien ...

- Chez moi-non plus, l'image est figée ...

- Anne Hidalgo, Clémence Pène [la responsable de sa campagne web, qui "modérait" l'évènement, NDLR] ? Non ? Non ?

La scène dure encore quelques secondes, l'événement est mis en pause - mais pas interrompu, ce qui provoque un panneau d'erreur pour l'internaute se connectant à l'événement. 

Pendant de longues minutes, la vidéo est figée sur l'écran qui sert d'illustration à cet article. Pendant ce temps, côté Anne Hidalgo, on continue de disserter sans réaliser que plus personne n'entend. L'équipe finira par se rendre compte que plus aucun participant ne bouge ... et que le wifi du local de campagne est out.

Cruauté particulière du format du hang out, la vidéo de ce "fail" est aussitôt disponible au revisionnage, sur YouTube, la plateforme vidéo de Google.

Ce qui donne ceci - filez directement à 17'29, si la vidéo de ne déclenche pas automatiquement : 

Delphine Legouté, journaliste du Lab présente sur place, capture ce qu'il se passe "backstage" :

Anne Hidalgo, elle, préfère sourire de ces péripéties, et explique, aux quelques journalistes présents : 

Il faut laisser à la technologie le soin de se déployer !

Ou encore :

C'est une première, on essuie les plâtres !

Une fois le wifi retrouvé, le hang out devra reprendre sur un fil vidéo différent pour terminer cette interview par webcams interposées.
 
 

(crédit Delphine Legouté)
 

Pendant ce temps-là, NKM s'essaye également à la campagne web, dans un cadre nettement plus contrôlé.

Ainsi que le Lab le racontait mercredi 20 novembre, la candidate UMP propose aux internautes de choisir son affiche de campagne ... mais parmi trois affiches réalisées par ses soins, sans ouvrir pour autant la création aux internautes.

Du rab sur le Lab

PlusPlus