Oups, l’Assemblée nationale rebaptise Jean-Jacques Urvoas en "Jean-Pierre" Urvoas

Publié à 15h35, le 08 février 2016 , Modifié à 15h35, le 08 février 2016

Oups, l’Assemblée nationale rebaptise Jean-Jacques Urvoas en "Jean-Pierre" Urvoas

FAIL – C’est un raté qui fera office de bizutage sans conséquence pour le tout nouveau ministre de la Justice. Dans le document imprimé distribué à l’Assemblée nationale sur le projet de loi "Renforcer la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement et améliorer l’efficacité et les garanties de la procédure pénale", figurent les noms des ministres concernés par ce texte du gouvernement examiné en procédure accélérée.

Et c’est là que oups, le fail survient. Au milieu des "Manuel Valls, Premier ministre", "Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics" ou Bernard Cazeneuve "ministre de l’Intérieur", Jean-Jacques Urvoas, nouveau garde des Sceaux qui a remplacé Christiane Taubira démissionnaire, est rebaptisé "Jean-Pierre", comme l’a noté, amusé, le collaborateur parlementaire écolo Pierre Januel.

Jean-Jacques Urvoas n’est pourtant pas un inconnu, notamment de la commission des lois où le texte doit être examiné avant de passer dans l'hémicycle, puisqu’il la présidait depuis 2012 avant son entrée au gouvernement.

Voilà. On n'a pas grand-chose de plus à dire sur ce sujet. Alors on pose ça là… 

Du rab sur le Lab

PlusPlus