Page Facebook de soutien au bijoutier de Nice : Najat Vallaud-Belkacem met en garde contre "la tyrannie du fait divers"

Publié à 13h23, le 18 septembre 2013 , Modifié à 13h52, le 18 septembre 2013

Page Facebook de soutien au bijoutier de Nice : Najat Vallaud-Belkacem met en garde contre "la tyrannie du fait divers"
Capture d'écran de la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice au 18 septembre 2013.

Que dit le gouvernement au million de personnes qui "aiment" la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice, qui a abattu son agresseur le 11 septembre? Interrogée par Le Lab à ce sujet lors du compte-rendu du conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a appelé à la prudence vis-à-vis de "la tyrannie du fait divers" :

Il est important de ne pas nous laisser entrainer systématiquement par l’émotion, par la tyrannie du fait divers, en quelque sorte, et de toujours avoir à l’esprit nos valeurs et nos principes.

Selon la porte-parole du gouvernement, François Hollande a "alerté" ce mercredi en Conseil des ministres "sur le risque de raccourci et de simplification" à propos de cette affaire. Le président a déclaré :

Il faut prendre en compte ces violence et apporter des réponses, nous le faisons. En même temps, il faut constamment rappeler les valeurs de notre société.

Najat Vallaud-Belkacem a ajouté qu'elle ne voulait pas "entrer dans la polémique sur la fiabilité, ou non, de ce qui circulent sur les réseaux sociaux" à propos de cette page Facebook et préfère insister sur le thème de la sécurité :

Y aurait-il 25 personnes émues par la situation à Nice que cela serait largement suffisant pour prendre à bras le corps ce sujet de la sécurité et des violences.

A lire également sur Le Lab :

> La droite extrême se félicite du succès de la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice

Delphine Legouté et Paul Larrouturou.

Du rab sur le Lab

PlusPlus