Passation à Matignon : Valls rappelle ce "moment de joie" qu’était la demi-finale de l’Euro avec Cazeneuve

Publié à 17h24, le 06 décembre 2016 , Modifié à 17h41, le 06 décembre 2016

Passation à Matignon : Valls rappelle ce "moment de joie" qu’était la demi-finale de l’Euro avec Cazeneuve
Manuel Valls & Bernard Cazeneuve, une véritable bromance. © Captures d'écran BFMTV

#FOOTPOLITIQUE - Quand on évoque le rapport de Bernard Cazeneuve au le football, on pense tout d’abord à la sécurité mise en place par le (désormais ex) premier flic de France pendant l’Euro de football. Eh bien figurez-vous qu’il n’y a pas que cela. Comme François Hollande et Manuel Valls, le tout nouveau Premier ministre porte lui aussi cet "amour pour le ballon rond". C’est une information qui nous est révélée, au détour d’une phrase, par son *frère* Manuel Valls, lors de la passation de pouvoir à Matignon ce mardi 6 décembre.

Celui qui a été Premier ministre pendant 32 mois choisit de porter un regard positif sur son passage à Matignon en le qualifiant d’emblée de "belle aventure", et ce malgré la "menace" terroriste. Il rappelle à leur mémoire commune des "moments difficiles" mais aussi d’autres de "joie" et de "plaisir", et notamment cette demi-finale de l’Euro de football où la France avait battu l’Allemagne :

 

"

Il n’y a pas d’enfer à Matignon. Il n’y a que le service de la France. Bien sûr, il y a eu beaucoup de gravité, et elle ne m’a jamais quitté, cette gravité. Nous l’avons éprouvée ensemble, tous les deux. 32 mois avec des moments difficiles, éprouvants. Il y a eu bien sûr les attentats, il y a cette menace et vous étiez ministre de l’Intérieur et en première ligne pour faire face à cette menace terroriste. 32 mois qui ont pu être aussi des moments de joie, de plaisir. Je ne pense pas uniquement à la demi-finale de l’Euro de foot, et je sais votre amour pour le ballon rond. Vous avez appris à connaître, il y a quelques mois, des moments de bonheur : le succès de la COP 21 [...], une politique au service du redressement, de la compétitivité, la baisse des impôts pour les couches moyennes, les classes populaires. Ce bilan, ce travail qui a été le nôtre, vous y avez contribué aussi dans vos différentes fonctions depuis 2012. Ce travail, ces réformes, ce bilan, nous devons l’assumer, et bien évidemment je l’assume.

"

 

En quittant le gouvernement pour mener sa campagne présidentielle, Manuel Valls quitte donc en même temps… un partenaire de match.



[BONUS TRACK] Bromance

D’ailleurs, Manuel Valls a laissé parlé son cœur en évoquant cette "amitié" visiblement très solide, cette bromance même, qui le lie à Bernard Cazeneuve :

"

Vous êtes un ami. Vous êtes un frère.

"

Ce à quoi Bernard Cazeneuve a ensuite répondu :

"

Je forme pour vous tous les vœux et je veux vous dire mon indéfectible amitié, mon profond respect et ma très grande reconnaissance pour la manière dont nous avons travaillé ensemble au cours des derniers mois. Et cela porte un nom dans la vie politique, et croyez moi ça existe : l’amitié.

"

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus