Patrick Devedjian accuse ironiquement François Hollande d’avoir fait reculer l’espérance de vie en France

Publié à 16h35, le 19 janvier 2016 , Modifié à 11h26, le 07 juillet 2016

Patrick Devedjian accuse ironiquement François Hollande d’avoir fait reculer l’espérance de vie en France
Patrick Devedjian © AFP

LE RIDICULE NE TUE PAS – Décidément, Patrick Devedjian n’en rate pas une. Après sa mauvaise blague sur les réfugiés syriens, le député Les Républicains Patrick Devedjian réagit, mardi 19 janvier, à l’annonce de l’Insee sur le recul de l’espérance de vie en France en s’en prenant à François Hollande dans un tweet visiblement des plus sérieux mais dont on imagine l'ironie :

Prière de ne pas rire. C’est donc la faute au président de la République si l’espérance de vie en France a baissé de 0,4 an pour les femmes et 0,3 an pour les hommes en 2015, et pas du tout en raison de la hausse du taux de mortalité chez les plus de 65 ans, due notamment à la grippe au premier trimestre, à la canicule en juillet et à la vague de froid en octobre.

Rappelons que le député des Hauts-de-Seine a une fâcheuse tendance à se lâcher sur Twitter. Outre sa "boutade humoristique" sur les réfugiés, Patrick Devedjian avait également utilisé le réseau social pour accuser l’AFP de "propagande".

[Edit 20/01 11h]

Ce mercredi 20 janvier, un autre élu LR s'aventure sur le même terrain. Mais, semble-t-il, beaucoup moins ironiquement. Lionnel Luca, habitué du propos polémique, tweete ainsi :

Du rab sur le Lab

PlusPlus