Peut-on faire de la politique célibataire ?

Publié à 15h43, le 27 janvier 2012 , Modifié à 15h52, le 27 janvier 2012

Peut-on faire de la politique célibataire ?
Carla Bruni et Nicolas Sarkozy à Fort-de-France le 8 janvier 2011. (Reuters)

Voici l'affirme, sans même se cacher derrière du conditionnel : Rachida Dati est amoureuse. Crazy in love. De l'autre côté, Dominique de Villepin, lui, divorce. Ces informations méritent-elles qu'on s'y intéresse ? Sont-elles une simple preuve de plus de la peopolisation de la vie politique ?

Le Lab s'interroge. Quel est le rôle du conjoint en politique ? Peut-il booster une carrière ?

Un sujet réalisé avec l'aide d'Arnaud Mercier, politologue à l'université de Lorraine.

  1. Dati sur un nuage

    Sur Voici

    Elle est amoureuse. Et pas de n'importe qui, précise Voici. La maire du 7e arrondissement de Paris est en couple depuis un mois avec Vincent Lindon, plutôt connu pour être un homme de gauche. Les deux se sont rencontrés sur le plateau du Grand Journal, raconte l'hedomadaire, dans un style qui parviendra à écoeurer même les plus romantiques d'entre vous.

    Nous les avons surpris dans un restaurant parisien, où ils partageaient un repas entre éclats de rire et mots doux. C’est désormais une femme heureuse qu’on peut croiser dans les rues de Paris.

  2. Une autre façon d'occuper le terrain médiatique

    Sur Le Figaro

    La politique française ne prévoit pas de rôle clair pour la first lady ou le first monsieur. Toutefois, petit à petit le rôle de celui ou celle qui partage la vie du Président prend du poids, notamment en période de campagne. Le Figaro notait le 20 janvier que le "match des premières dames" avait commencé.

    Quand on est première dame, pas question de s'affronter directement à renfort de déclarations tonitruantes ou de communiqués de presse interposés. Il s'agit de mettre en avant son compagnon subtilement, dans "une bataille d'ombre et de fleurets mouchetés", écrit le Figaro.

    Les deux distillent leurs interventions : Valérie Trierweiler sur le plateau du Grand Journal mercredi soir, Carla Bruni a elle choisi de glisser un offà Libération.

    EXTRAIT

    Après avoir été président, il ne peut pas faire plus, ni mieux. Il n’est pas dans la demi-mesure. C’est de la sagesse que de se préparer à toutes les éventualités. Or, c’est un homme qui sait tourner la page.

    Valérie Trierweiler se sert aussi de Twitter pour soutenir son champion. Le 22 janvier, elle se réjouissait de la réussite du meeting de François Hollande au Bourget.

  3. Accélérer sa notoriété

    Sur Yahoo

    Aujourd'hui, il est connu pour être l'homme qui s'occupe de l'économie du pays et pour avoir la voix la plus sexy du gouvernement. Mais en 2006, François Baroin n'était que maire de Troyes et ministre quasi-inconnu à l'Outre-mer. La révélation de son histoire d'amour avec la journaliste Marie Drucker (ils sont séparés depuis) avait été un accélérateur de notoriété indéniable. Car à l'époque, il n'était pas le jeune loup prometteur que dépeint la presse aujourd'hui, comme le prouve cet échange sur Yahoo Question :

    Avec quel homme politique sort Marie Drucker ?

    emily ds : avec le ministre de l'Outre-mer François Baroin !

    sahila : Je croyais qu'elle sortait avec une personne célèbre !

  4. Apporter de la douceur

    Sur Paris Match

    Dans le monde cruel de la politique, le conjoint est aussi là pour apporter son soutien, pour soutenir l'autre quand il prend des coups.

    Arnaud Mercier nous rapelle ce que l'on aurait presque oublié : les politiques ont aussi besoin de tendresse. Ce qui n'empêche pas les couples de politiques de se faire aussi des coups bas entre eux. Exemple : Jean-Marc Germain est le directeur de cabinet de Martine Aubry. Et le mari d'Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, à qui Bertrand Delanoé confierait bien les clefs de la ville en 2014.

    Seulement, c'est son propre mari qui a accepté en novembre dernier de céder la sixième circonscription de Paris à Cécile Duflot, permettant à la secrétaire fédérale d'EELV d'envisager sérieusement de se présenter à Paris en 2014.

  5. Tout est affaire de dosage

    Sur Nouvel Obs

    Le 23 janvier 2008, le Nouvel Obs publiait un sondage digne d'une élection sovétique : 93% des Français jugent trop médiatisée la vie privée de Sarkozy. 

    Car si les Français peuvent se prendre d'affection pour un feuilleton d'amour politique, point trop n'en faut. 2008, c'est l'année où Nicolas Sarkozy a affirmé haut et fort lors de ses voeux à la presse : "Carla et moi, c'est du sérieux".

    Voir la video :

    C'est aussi l'année où il s'est laissé prendre en photo avec le fils de Carla Bruni sur les épaules en Jordanie. En affichant sa vie privée, Nicolas Sarkozy avait vulgarisé la fonction de président, au point de devenir un people comme les autres.

  6. Ce sujet se construit avec vous !

    Vous avez repéré un tweet, une video, un article susceptible d'enrichir ce sujet ? Collez le lien dans les commentaires, nous l'ajouterons à notre sélection !

Du rab sur le Lab

PlusPlus