Pour Baroin, Sarkozy n'a pas "tellement intérêt" à se mêler du combat Fillon/Copé

Publié à 09h17, le 15 octobre 2012 , Modifié à 09h22, le 15 octobre 2012

Pour Baroin, Sarkozy n'a pas "tellement intérêt" à se mêler du combat Fillon/Copé
François Fillon et Jean-François Copé aux journées parlementaires de l'UMP le 27 septembre 2012 (Maxppp)

Nicolas Sarkozy doit-il prendre parti pour la présidence de l'UMP ? Pour François Baroin, fraichement rallié  à François Fillon, la réponse est claire : "Il n'a pas tellement intérêt à se mêler de cette affaire."

Invité de RTL ce 15 octobre, l'ancien ministre du Budget veut coire que Nicolas Sarkozy "se tiendra à égale distance" des deux candidats :

Je pense profondément qu’il n’a pas tellement intérêt à se mêler de cette affaire.Pour lui, parce qu’il a fait une sortie politique remarquable qui nous a permis d'avoir des résultats honorables aux législatives.

Dans l’hypothèse où il souhaite revenir, je pense que ce n’est pas de son intérêt de se mêler de cette affaire.

Les militants étant toujours très sarkozystes, c'est l'équipe de François Fillon qui n'a pas vraiment intérêt à voir l'ancien président désigner un chouchou. Sa ligne du "j'ai besoin d'amis dans les deux camps" leur convient donc très bien.

Ce 15 octobre, un événement est cependant perçu par certains comme un signe de soutien à Jean-François Copé : Nicolas Sarkozy va remettre la médaille de l'Ordre national du mérite à Jérôme Lavrilleux, le directeur de cabinet de Jean-François Copé.

Et le camp Fillon n'apprécie guère, comme l'a rapporté Le Journal du Dimanche le 14 octobre :

La démarche de Nicolas SArkozy à un mois du scrutin n'est pas correcte. C'est un coup bas contre François Fillon, et ce n'est surtout pas digne de la part de celui qui devrait rester au-dessus de la mêlée.

Du rab sur le Lab

PlusPlus