Pour Jean-Christophe Cambadélis, "le gouvernement, ce n’est pas un réseau social" où l'on étale "ses états d'âme"

Publié à 08h17, le 02 octobre 2013 , Modifié à 08h17, le 02 octobre 2013

Pour Jean-Christophe Cambadélis, "le gouvernement, ce n’est pas un réseau social" où l'on étale "ses états d'âme"
Jean-Christophe Cambadélis. (Maxppp)

QUOTE OF THE DAY - Le sniper en politique aime les petites phrases et les formules bien senties. Un art dans lequel excelle Jean-Christophe Cambadélis. 

Libre de sa parole, prompts à critiquer les divisions et errances tant du gouvernement que de la majorité présidentielle, le député PS de Paris a rebondi, ce mercredi 2 octobre sur RTL, sur les appels répétés à plus de cohérence au sein du gouvernement après les tirs croisés entre l'aile gauche et écolo du gouvernement et Manuel Valls :

Il n’y a pas de manque d’autorité. Il y a une prise de conscience des ministres.

Et de poursuivre : 

Le gouvernement, ce n’est pas un réseau social.

Dans un gouvernement, on ne développe pas tous les jours ce que l’on pense, ce que l’on estime, ses états d’âme.

La veille, dans le Parisien et le Figaro, Jean-Christophe Cambadélis avait tiré à vue sur les ministres, les comparant aux mutins de l’équipe de France de football lors de la désastreuse Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Du rab sur le Lab

PlusPlus