Delaunay renvoie la droite aux "14 MINISTRES DEMISSIONNÉS POUR FAUTE" sous Fillon

Publié à 10h44, le 31 octobre 2012 , Modifié à 16h22, le 31 octobre 2012

Delaunay renvoie la droite aux "14 MINISTRES DEMISSIONNÉS POUR FAUTE" sous Fillon
(Maxppp)

Dans un billet de blog, la ministre déléguée aux personnes âgées confie son agacement. Michèle Delaunay n'en peut plus d'entendre parler de "couac"à longueur de journées, voire de nuits. "Ca commence à faire", écrit la ministre. 

Chaque matin, chaque midi et chaque soir, et même quelquefois au coeur de la nuit de tomber sur un énervé de droite, un hypomane de gauche, un médiocrate de partout ailleurs, qui n’a d’autres soucis que de traquer, dénoncer, fustiger l’erreur dans la virgule, l’intonation douteuse ou le mauvais horaire de n’importe quelle prise de parole d’un membre de notre gouvernement.

Pour elle, les couacs sont à droite. Elle reproche à l'opposition de dénoncer les 35 heures, sans pour autant les avoir abroger pendant les 10 dernières années. Par ailleurs, la ministre souligne que l'ancien Premier ministre a mis l'abrogation de cette mesure dans le programme de sa campagne interne à l'UMP : 

Trois mois, TROIS MOIS, après avoir quitté le primo-ministériat, Fillon inscrit à son programme de candidat président de l’ump l’abrogation des 35 heures et personne ne crie au couac, ni à l’amnésie. Les médias encaissent sans broncher.

Dans son viseur, les attaques de l'UMP pendant les questions au gouvernement au sujet de la "la contribution additionnelle de solidarité (qui) fait contribuer les retraités à hauteur de 0,3% au redressement des comptes de la sécurité sociale". Elle s'indigne de cette attaque alors que "5 jours, 5 JOURS, plus tôt au Sénat, le groupe UMP avait signé et voté une proposition de loi visant à taxer les retraités à hauteur de 0,3% pour financer les départements". 

La ministre déléguée reproche également aux journalistes d'avoir la mémoire courte et de ne pas rappeler les "couacs passés" : 

Les passés occuperaient plusieurs pages, qu’aucun journaliste ne rappelle. Retrait piteux après l’intervention de Simone Weil du parrainage d’un enfant de la shoah par un écolier français. Lecture avortée de la lettre de Guy Mocquet aux enfants des écoles. Vote des programmes d’histoire par le Parlement… Et juste pour mémoire, 14 MINISTRES DEMISSIONNES POUR FAUTE en 5 années.

Prolifique sur son blog, ce n'est pas la première fois que Michèle CAPS LOCK Delaunay se défend par ce biais. Par le passé, elle faisait également part de : 

> sa volonté de changer la langue ;

> sa motivation en citant … Miss Maaf.

Du rab sur le Lab

PlusPlus