Quinze députés de droite apportent leur soutien à la loi El Khomri, qu’ils pourraient voter

Publié à 20h27, le 25 février 2016 , Modifié à 15h55, le 26 février 2016

Quinze députés de droite apportent leur soutien à la loi El Khomri, qu’ils pourraient voter
Benoist Apparu et Nathalie Kosciusko-Morizet font partie des quinze signataires de la tribune. © Montage Le Lab via AFP

Alors que la pétition pour le retrait du projet de loi sur la réforme du code du Travail atteint 550.000 signatures et après la tribune de Martine Aubry contre cette même loi, le gouvernement a essayé de calmer les ardeurs en créant... un compte Twitter. Intitulé "La loi Travail", il a pour but de clarifier son contenu et de "faire connaissance" avec les internautes.

Mais une tribune publiée dans l’Opinion ce jeudi 25 février vient donner un baiser de la mort au gouvernement. Quinze députés LR et UDI, dont Nathalie Kosciusko-Morizet, Benoist Apparu ou encore Jean-Christophe Fromantin, estiment que le texte "va dans le bon sens" et se disent prêts à le voter. Ils écrivent, tout en dénonçant une éventuelle utilisation du 49.3 :

"

En dépit de la menace déjà proclamée du 49.3, qui révèle une drôle de conception du débat démocratique, nous, parlementaires de l’opposition, pourrons voter ce texte s’il est présenté en l’état, et mettons en garde le gouvernement contre tout affaiblissement de ce projet de loi.

"

Outre ces quinze députés, des candidats à la primaire et ténors de LR ont également annoncé vouloir (pouvoir) voter ce texte "en l'état". Ainsi Bruno Le Maire l'a-t-il dit jeudi matin, tout comme François Fillon "naturellement prêt à soutenir ce texte" et Alain Juppé qui, s'il était député, n'aurait aucun souci à approuver ce projet de loi "en l'état". Frédéric Lefebvre a fait part de la même volonté dans une tribune au Huffington Post

De son côté, le MEDEF a félicité le gouvernement d’avoir créé le compte Twitter "La loi travail" :

Des soutiens plus qu’embarrassants pour le gouvernement, dont le chef clame qu’il incarne "la gauche du XXIe siècle".

[EDIT 26/02]

Et encore un soutien que le gouvernement devrait apprécier. Vendredi 26 février, le Président du MEDEF Pierre Gattaz a personnellement signé la pétition de Dominique Reynié, ex-candidat LR au régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, en faveur de la Loi Travail, comme il l'annonce dans un tweet.

Du rab sur le Lab

PlusPlus