Régionales en PACA : la députée FN Marion Maréchal - Le Pen accuse Christian Estrosi de créer de faux comptes Twitter pour l’attaquer

Publié à 17h27, le 16 juin 2015 , Modifié à 17h34, le 16 juin 2015

Régionales en PACA : la députée FN Marion Maréchal - Le Pen accuse Christian Estrosi de créer de faux comptes Twitter pour l’attaquer
© Montage via AFP.

TROLL VS TROLL – D’où vient un bad buzz ? En ce qui la concerne, Marion Maréchal – Le Pen pense avoir trouvé l’origine. Et celle-ci a un nom, celui de son adversaire de Les Républicains aux régionales en PACA, Christian Estrosi.

Dans une série de trois tweets minutieusement préparés, la députée FN et nièce de Marine Le Pen accuse le candidat LR et maire de Nice de créer des "faux comptes Twitter" pour l’attaquer sur une phrase prononcée lors de son passage au Grand Rendez-Vous, dimanche 14 juin, sur Europe 1 et iTélé.

Et de demander à Christian Estrosi d’intégrer la création et l’utilisation de ces faux comptes Twitter "dans les comptes de campagne".

Sur "le fond", comme elle l’écrit, l’élue frontiste du Vaucluse se défend face à ces opposants (fictifs ou non) qui l’accusent d’avoir dit que la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où pourrait être candidate Marine Le Pen, est "meilleure" que la région PACA où elle-même est candidate. Sous-entendu, pour le FN.

Depuis leur entrée en campagne, les deux candidats de la droite et de l’extrême droite se trollent mutuellement. Et s’accusent de le faire. Le 23 mai, déjà, Marion Maréchal – Le Pen demandait à Christian Estrosi "d’arrêter de troller" son compte Twitter.

Absent de ces débats de cours d’école 2.0, le candidat PS Christophe Castaner compte les points, lui qui avait estimé qu’avec ces deux adversaires entre lesquels il essaye, tant bien que mal, d'exister, il allait affronter deux candidats "d’extrême droite".

Du rab sur le Lab

PlusPlus